Sélectionner une page

Suite de notre étude sur les origines Humaines (5/6). Dans le précédent article, nous avions évoqué certaines recherches génétiques émanant de chercheurs sérieux tendant à accréditer l’hypothèse “interventionniste” pouvant expliquer l’apparition de l’homo Sapiens. La théorie d’une modification de l’A.D.N. Humain par des extraterrestres est elle envisageable? Les partisans de la “théorie des Anciens Astronautes“, avaient déjà popularisé cette idée dans les années 60, avant certains généticiens.

[pay text=”Acheter cet article pour 0,40€” email=”sizeprod@gmail.com” price=”0.40″ lang=”FR”]Résumé sur l’essentiel de la théorie des “Anciens Astronautes”:

téléchargement (1)

H.P. Lovecraft parle dans son roman “les montagnes hallucinées” (1931) de la théorie des “Anciens Astronautes”

Selon certains auteurs, l’origine même de cette théorie est à rechercher dans certains romans de Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) tel “Les montagnes hallucinées“, publié en 1931.

L’histoire relate la découverte par une expédition, de ruines d’une civilisation extraterrestre en Antarctique. Dans le livre, les “Elder things“sont une race étrangère à la Terre et ce sont eux qui sont à l’origine de la vie sur notre planète.

Personne ne sait si Lovecraft était initié à une certaine “vérité” ou bien si son oeuvre est simplement de la pure fiction. Un fait intéressant à ce sujet est que les chercheurs canadiens Rand et Rose Flem Ath ont théorisé à partir de 1995 que le continent perdu de l’Atlantide se trouverait d’après eux sous les glaces de l’Antarctique. Mais leur étude ne spécule pas sur une origine extraterrestre de ces fameux atlantes.

Déjà, il faut préciser que les théoriciens des Anciens Astronautes” ne partagent pas tous les mêmes points de vue: certains pensent que des civilisations antérieures à Sumer (la 1ère officiellement) ont existé auparavant et étaient d’origine extraterrestre, tandis que d’autres sont d’avis qu’il y avait déjà des civilisations évoluées de peuples bien humains  sur notre planète, mais qui ne sont pas forcément en rapport avec la création de l’Homo Sapiens par des extraterrestres.

En 1960, le journaliste français Louis Pauwels (1920-1997) et l’ingénieur chimiste franco-polonais Jacques Bergier (1912-1978) publient “Le matin des Magiciens“, un ouvrage qui parmi les nombreux sujets exposés, reprend à son compte la fameuse thèse d’une civilisation extraterrestre créatrice des premiers humains. Le livre est un succès et participe à éveiller le public sur d’autres thèmes, comme les origines occultes des nazis et les “pouvoirs paranormaux”.

Erich von Däniken

l’auteur Erich Von Daniken. Un des pionniers de la recherche des “Anciens Astronautes”

Mais ce sont surtout l’écrivain français Robert Charroux (1909-1978) avec son livre intitulé Histoire inconnue des Hommes depuis 100 000 ans(1963), ainsi que le suisse Erich Von Däniken (né en 1935) et son best seller mondial “Présence des extraterrestres” (1968) qui popularisent pour de bon et auprès de nombreux lecteurs, la théorie selon laquelle des extraterrestres seraient intervenus auprès de nos ancêtres en manipulant les gènes de peuples primitifs existant à l’époque avec les leurs, et en les aidant ensuite à fonder les premières civilisations historiques.

Cette théorie repose sur les énigmes archéologiques non résolues (y compris à ce jour), comme par exemple le mystère de la construction de certaines pyramides, de sites comportant des murs faits de pierres cyclopéennes ajustées au millimètre que l’on retrouve partout dans le monde, ainsi que des traductions de textes provenant de diverses cultures et semblant pourtant narrer des choses similaires. Dont l’Ancien Testament de la Bible.

La liste des éléments participant à cette hypothèse est assez impressionnante, avec également la présence d’artefacts retrouvés à des périodes géologiques très éloignées, comme nous le relevions déjà dans le 1er article de notre dossier.

Bien que décriée dès le départ et considérée comme extravagante, la théorie des “Anciens Astronautes trouve actuellement de plus en plus d’adeptes et de chercheurs de tous horizons convaincus du bien fondé de ses affirmations.

Le travail de traduction de la Bible par Mauro Biglino

De nombreux traducteurs et souvent chercheurs indépendants, ont conclu à la présence extraterrestre parmi les humains dans le passé. Les textes les plus étudiés en rapport sont sans doute les tablettes sumériennes, dont une vaste collection a été découverte en 1849 par une expédition britannique près de l’antique ville de Ninive (Irak actuel).

Nous reviendrons dans la 6ème et dernière partie de notre dossier sur ces tablettes, car elles méritent de s’y attarder. L’important est de comprendre que c’est à partir de ces tablettes qu’à été compilé les 5 livres de l’Ancien Testament écrit par les prêtres Lévites alors qu’ils se trouvaient à Babylone, après la défaite du roi Sédécias de Juda en 587 avant J.C.

L’historien et traducteur italien Mauro Biglino (né en 1950), a traduit 23 livres de la Bible ainsi que 17 autres documents, tous publiés aux Edizioni San Paolo qui est la maison d’édition officielle du Vatican. Son travail avait été totalement approuvé à l’époque et jamais remis en cause par le Saint Siège.

Aujourd’hui Mauro Biglino travaille à son propre compte, depuis ses dernières recherches sur le texte original de la Bible en hébreu ancien la “Biblia Hebraïca Stuttgartensia“. En 2014, 2 de ses ouvrages présentant ses conclusions ont été publiés en français: La Bible comme vous ne l’avez jamais lue “et “Le Dieu de la Bible vient des étoiles”

Dans ces 2 livres très bien documentés, Biglino affirme que les versions tardives de l’Ancien Testament comportent beaucoup d’erreurs de traduction par rapport au texte original, si bien que le sens de départ est complètement erroné.

Voici un seul exemple de sa démonstration: dans la Genèse 1-26, il est dit dans la version originale la phrase suivante: “Et Elohim (traduit par Dieu dans les versions ultérieures) a dit: Faisons l’Homme à notre image, en utilisant cette chose qui contient notre image“.

Mauro-biglino

L’historien universitaire et conférencier Mauro Biglino affirme que la Bible parle “d’extraterrestres créateurs” de l’Humanité. Source: cocooa.com

En hébreu, le terme utilisé pour “chose qui contient notre image” est le terme Tselem. Après de nombreuses recherches et des recoupements,  Biglino affirme que ce mot évoque en fait l’A.D.N et que la phrase littérale devrait donc être interprétée comme suit: “Et les divinités (Elohim est en fait un pluriel) dirent: Faisons l’Homme à notre image, en utilisant notre A.D.N.

Voilà un exemple qui concorde avec les travaux d’autres chercheurs, mais qui ici vient d’un grand spécialiste reconnu et qui a travaillé durant 10 ans pour la principale maison d’édition du Vatican. Ce n’est pas la même chose de remettre l’étude de Biglino en question, au contraire des traductions de certains chercheurs indépendants dont on pourrait douter de la qualité d’exégèse…

Dans le dernier article de notre dossier, nous reviendrons sur les tablettes sumériennes en particulier, et faisons une synthèse de tous ces éléments. Chacun pourra se faire sa propre opinion sur ce qu’il pense des origines de l’Humanité.

Conférence de Mauro Biglino sur ses traductions de la Bible :

[/pay]

Partager cet article