Sélectionner une page

Les pierres, les anges gardiens ont un pouvoir sur nous. Mais il faut savoir que les plantes et les herbes en ont aussi. Nous allons vous faire découvrir les bienfaits des plantes ainsi que ses recettes.  Découvrons ce que la mandragore peut vous apporter dans votre quotidien.

 

Élément : Terre

Astrologie : Cancer/Bélier

Planète : Mercure/Vénus

Plante : La Mandragore  est une plante herbacée vivace, d’origine méditerranéenne, appartenant à la famille des solanacées, voisine de la belladone. Cette plante, riche en alcaloïde aux propriétés hallucinogènes, est entourée de nombreuses légendes, les Anciens lui attribuant des vertus magiques extraordinaires.

 

Son utilisation à travers le temps : 

De l’Antiquité au Moyen Âge, la plante est entourée de nombreux mystères. On en a, par exemple, retrouvé à l’intérieur des pyramides et elle a même été mentionnée dans l’Ancien Testament. Elle servait de monnaie d’échange à Léa pour se faire engrosser par Jacob.

Déjà plusieurs centaines d’années avant Jésus-Christ, la mandragore était considérée comme une plante rare aux propriétés médicinales extraordinaires. Elle a été évoqué sur le Papyrus d’Ebbers datant de 1700-1600 avant notre ère, qui est un des plus anciens traités médicaux rédigés durant le règne du pharaon Amenhotep Ier.

Théophraste (371 – 287 av. JC), célèbre botaniste et élève d’Aristote nous indique dans un traité très sérieux que lors de la cueillette de la mandragore, il faut « tracer autour de la mandragore trois cercles avec une épée, couper en regardant vers le levant, danser autour de l’autre et dire le plus grand nombre possible de paroles grivoises ».

Au Moyen Âge, on préfèrait une autre technique pour cueillir la plante sans s’attirer le mauvais œil : on l’attachait solidement à la queue d’un chien qui se chargera lui-même de déraciner la précieuse et redoutée mandragore. Quiconque s’aventurait à extraire la plante à la main s’exposait en effet à une mort certaine : la plante lancerait un cri terrible qui percerait les tympans du malheureux…. à moins, bien sûr, que ce dernier se soit bouché les oreilles avec de la cire. D’autres légendes tournent autour du même thème, dans lesquelles on retrouve invariablement des incantations, des nuits de pleine lune et des rituels magiques. Les plantes de mandragore poussant au pied des potences étaient encore plus prisées, leur puissance étaient décuplée grâce au sperme des pendus qui les féconde !

 

Santé : 

En cataplasme, les feuilles broyées et tièdes, la Mandragore soulagerait le rhumatisme et les douleurs arthritiques.
Broyer ou hacher menu une feuille de Mandragore avec deux feuilles de chou vert (qui soulagent aussi les rhumatismes). Faites-les tiédir (ne pas faire bouillir, sinon les alcaloïdes ne seront plus efficaces), mettre le broyat entre deux gaz (assez épais) et les poser sur la partie douloureuse. Mettre une bande pour que les gaz tiennent en place et laisser poser 15 min (maximum 25min).
A faire une fois par jour, ne jamais dépasser quatre jours en une semaine et attendre au moins trois jours avant de recommencer.

En homéopathie, la teinture de Mandragore est utilisée en cas de troubles digestifs, contre les vomissements, les crampes, les courbatures et le rhumatisme inflammatoire.

Pour préparer la teinture, il vous faut 50g de Mandragore séchée (je vous conseille les feuilles, car elles sont moins chargées en alcaloïdes que le reste de la plante mais en aucun cas vous ne devez utiliser les racines) que vous mettez dans 1L d’alcool a 60° (ou 100g de mandragore fraiche dans 1L d’alcool à 70°). Laissez macérer quatre semaines minimums, puis filtrer. Mettez la teinture dans une bouteille à verre foncé et la bouteille dans une boîte métallique ou en bois pour protéger un maximum la teinture de la lumière et de l’humidité. Cette préparation se conserve plusieurs années. L’avantage de la teinture et sa longue conservation, vous pouvez l’utiliser en prenant trois gouttes sous la langue une fois par jour pour un usage interne (attention à ne pas dépasser cette posologie et ne pas dépasser une prise consécutive de plus de trois jours avec une pause d’une semaine). Notez que cette prise ne doit rester ponctuelle.

La teinture peut également servir en usage externe : en cas de douleurs dû au rhumatisme, arthrites ou courbatures, mettez sur la partie douloureuse de la pommade de mandragore. Pour se faire, il vous suffit de faire fondre 100g de vaseline, de rajouter trois cuillères à soupe de teinture de mandragore, de bien mélanger. Laissez refroidir et conservez la pommade dans un pot hermétique à l’abri de la lumière. Vous pouvez coupler les vertus de la Mandragore avec une cuillère à soupe d’une ou deux huiles essentielles.

 

Ses pouvoirs magiques : 

L’utilisation de la Mandragore en magie remonte à l’époque Mésopotamienne ou les prêtes Babyloniens utilisés les vertus narcotique et antalgique de la Mandragore (nommée Yabinhin à cette époque) lors des rites initiatiques.
La racine de Mandragore, source d’envie mais aussi de craintes, a fait l’objet d’un culte macabre, surtout au Moyen-âge et fût d’ailleurs interdite par l’église. Souvent associée aux sorcières, celles-ci l’utilisaient lors des sabbats pour leurs vertus hallucinogènes : elles couplaient la Mandragore à d’autres plantes afin de faciliter leurs « voyages » ou leurs états de transes.

 

Utilisations : 

  • Vous pouvez en faire un charme pour la protection de la maison.
  • La racine augmente la fertilité chez la femme et diminue l’impuissance chez l’homme lorsque portée sur soi.
  • Chargez la racine de vos énergies et dormez avec pendant 3 nuits consécutives avant la pleine lune pour augmenter le courage.
  • Racine dédiée au Dieu, est excellante pour une offrande.