« Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable » de Vladimir Jankélévitch.