Zoom sur quelques livres qui nous veulent du bien

une livre qui font du bien

Et si nous profitions de cet été pour découvrir des livres bienveillants?

Des livres qui nous parlent  et qui nous murmurent à l’oreille quelques conseils de vie…

 

 

Il y a ces livres, que l’on se fait passer de main en main, entre amis, en famille.

Ces ouvrages dont ont dit : « tu verras, il a changé ma vision des choses », ou « il y a tout dedans !»

Les livres ont toujours eu ce pouvoir thérapeutique. Ils pansent les plaies, ils injectent un sérum de confiance.

 Nous avons réalisé une petite sélection de livres qui font du bien.

Nous en publierons d’autres dans les semaines à venir.

Piochez, testez…L’un d’entre eux aura sans doute des choses à vous dire.

Il vous accompagnera peut-être même un bon moment dans votre vie.

 

« Va où ton cœur te porte », de Susanna Tamaro (1999)

Une  femme âgée qui n’a plus que quelques mois à vivre, écrit plusieurs lettres à sa petite-fille, dont elle s’est éloignée.

 Avant de disparaître, cette grand-mère souhaite resserrer les liens distendus. Pour cela, elle n’a que des mots. Des mots d’amour, ou des mots qui l’entraînent à ouvrir le livre de sa propre existence.

Elle raconte tout sans détour : sa vie difficile, la mort de sa fille (la mère de sa petite-fille), sa rencontre avec l’homme idéal, son mariage forcé…

Tout au long de son récit, cette grand-mère  invite la jeune génération à avoir confiance en la vie, et à écouter son cœur.

va ou ton coeur te porte

Extrait du livre « Va où ton cœur te porte » :

« Et puis, quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard mais assieds-toi et attends. Respire profondément, avec confiance, comme le jour où tu es venue au monde, sans te laisser distraire par rien. Ne bouge pas, tais-toi et ÉCOUTE TON COEUR. Puis, quand il parlera, lève-toi et va où il te porte »

 

« La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi », de Rachel Joyce (2012)

Harold Fry est un jeune retraité à la vie tranquille. Il est bouleversé par la lettre qu’il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu’elle va mourir.

Harold quitte sa maison pour poster sa réponse. Il va  jusqu’au bureau de poste, mais il ne poste pas sa lettre.

Il a l’intuition qu’il doit la remettre en main propre à Queenie. Il quitte alors la ville sans se retourner.

Il part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l’Angleterre à la frontière écossaise. Il se dit que tant qu’il marchera, son amie  vivra.

À travers ce pèlerinage,  Harold réfléchit sur sa vie, ses regrets, son avenir.

Ce livre touche au cœur. Et à l’âme.

9782361070304

 

 

« Mange, prie, aime », d’Elizabeth Gilbert (2009)

Après un divorce difficile, Elizabeth décide de prendre une année sabbatique pour se ressourcer. Elle plaque tout.

Elle part en Italie puis en Inde pour une retraite spirituelle où elle va découvrir le pouvoir de la prière et de la concentration à Bali.

Ce livre qui réveille les âmes en situation de rupture, a été  adapté au cinéma en 2010 par Ryan Murphy  avec Julia Roberts, Javier Bardem, Viola Davis et James Franco.

mange prie aime livre

 

 

« La plus que vive », de Christian Bobin

Christian Bobin, poète des temps modernes, parle de cette femme, qu’il a tant aimé et qui est morte à l’âge de 44 ans.

Chaque phrase transpire d’émotions.

L’auteur sonde avec la puissance du cœur, la mort,  la colère, l’amour inconditionnel.

Chacun peut se retrouver, un jour ou l’autre, dans cette cartographie des sentiments.

 

cov la plus que vive

 

Extrait « La Plus que Vive » :

« Tu meurs à quarante-quatre ans, c’est jeune. Aurais-tu vécu mille ans, j’aurais dit la même chose : tu avais la jeunesse en toi, pour toi. Ce que j’appelle jeune, c’est vie, vie absolue, vie confondue de désespoir, d’amour et de gaieté. Désespoir, amour, gaieté. Qui a ces trois roses enfoncées dans le cœur a la jeunesse pour lui, en lui, avec lui. Je t’ai toujours perçue avec ces trois roses, cachées, oh si peu, dessous ta vraie douceur

 

Le livre « Mange, prie, aime » a été adapté au cinéma en 2010. Voici une vidéo sur le film :

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien