Les véritables origines de l’Humanité – partie 3

evolution 2709ab

On continue notre dossier, 3ème partie sur 6 sur les Origines de l’Humanité, en progressant vers la théorie Intervententionniste (l’hypothèse exogène). Pour ce faire, nous allons suivre dans cet article les théories de plusieurs grands scientifiques, dont le Docteur Francis Crick.

De nouveaux concepts pour expliquer l’Origine de la Vie : la Panspermie et la Lithopanspermie

Svante_Arrhenius_01

Svante Arrhenius

Le chimiste suédois Svante August Arrhenius (1859-1927), Prix Nobel de Chimie en 1903, est le premier scientifique à avoir soutenu l’idée selon laquelle la vie sur Terre serait apparue suite au transport de spores effectué par les radiations interstellaires de planète en planète à travers l’espace.

Cette théorie porte le nom de “Panspermie”. En effet, la théorie Evolutionniste n’a jamais cherché à rendre compte de la formation de la toute première cellule, soit l’origine même de la Vie.

La “Lithopanspermie” (panspermie par les roches), est une théorie connexe popularisée par le cosmologiste britannique Fred Hoyle (1915-2001). Elle se résume par le fait que la vie aurait voyagé dans l’espace via les comètes.

Ce scientifique a longtemps réfuté la théorie du “Big Bang” et lui opposait celle de “l’Univers stationnaire”. Pour lui, de la nouvelle matière se créait en permanence dans l’Univers. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du terme “Big Bang”, désormais célèbre. Il s’est finalement rattaché à celui-ci.

 

Des météorites martiennes prouveraient elles le bien fondé de la Lithopanspermie ?

En 1996, une équipe de chercheurs avaient annoncé la découverte de fossiles de bactéries dans une météorite martienne, ALH4001, découverte en Antarctique en 1984. Des particules de fer, de sulfure et de magnétite ressemblant à la synthèse des bactéries terrestres y avaient été trouvées. Aujourd’hui, on pense plutôt que cette météorite ancienne a été contaminée par des éléments bien terrestres.

En 2011 cette fois-ci, une autre météorite (la météorite de “Tissint“) tombe dans le désert marocain. La composition de celle-ci étudiée par les scientifiques révèle qu’elle provient également de la planète Mars. C’est un évènement important, car il est rare de pouvoir examiner une roche provenant d’une planète et fraîchement tombée. Aucune contamination terrienne cette fois-ci, selon les examens.

Cependant, et c’est fascinant, un certain isotope de carbone (13 C°) nécessaire à la vie telle que nous la connaissons, y a bien été découvert…

Voici ce qu’en dit le Professeur Gillet du laboratoire des Sciences de la Terre et des Planètes, de l’école polytechnique de Lausanne :

“Il est délicat d’assener des certitudes, surtout dans un domaine aussi sensible. Je suis ouvert à ce que d’autres études viennent nous contredire. Mais nos conclusions sont toutefois de nature à relancer activement le débat consacré à l’existence possible d’une activité biologique sur Mars, du moins dans le passé. “

 

Les travaux et la théorie de la “panspermie dirigée” du Dr Crick

téléchargement (4)

Francis Crick

Le biologiste Francis Crick (1916-2004) travaille alors avec James Watson (né en 1928) au Cavendish Laboratory de l’Université de Cambridge en Angleterre. Les 2 scientifiques tentent de décrypter la molécule d’ADN (Acide Désoxyribo-Nucléique) qui est déjà connue des biologistes.

Après de nombreuses recherches, ils proposent enfin la structure en forme de double hélice de ce fameux ADN. Leurs travaux sont publiés dans la revue Nature en 1953. Ce qui leur vaudra le prix Nobel de physiologie en 1962, ainsi qu’à Maurice Wilkins.

Dans le cadre de ses recherches, Francis Crick a soutenu une thèse novatrice et qui semble tout droit sorti de la science-fiction. Il a émit l’hypothèse que l’apparition de la vie était dû à un ensemencement de la Terre par un vaisseau spatial chargé de spores… C’est la “Panspermie dirigée”.

Voilà un scientifique de ce niveau qui ose défendre l’idée que la vie sur notre planète est apparue suite aux faits délibérés d’êtres intelligents, on ne parle même plus ici de comètes ou autres radiations transportant la vie…

 

Francis Crick a t-il raison ?

En tout cas, cela collerait parfaitement avec d’autres éléments, comme certains textes et mythologies anciennes, ainsi que des travaux de recherches portant sur le décodage du génome humain, qui ne sont d’ailleurs ni plus ni moins que la suite des recherches de Crick. Nous étudierons cela dans les prochains articles, avec une découverte qui pourrait apporter la preuve de ces assertions, une découverte faite au coeur même de notre ADN

 

Documentaire expliquant la théorie de la panspermie et de la lithopanspermie :

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien