Le Triangle des Bermudes : mythe ou réalité ?

UNE BERMUDES

Le  « Triangle des Bermudes »  est situé entre la pointe sud de la Floride, l’île de Porto Rico et les Bermudes.

Cette zone mystérieuse aurait été le théâtre de nombreuses disparitions d’avions et de navires depuis un siècle.

Levons le voile sur l’un des plus grands mystères de notre temps.

 

Dans les années 70, on aimait bien se nourrir d’histoires extraordinaires, qui dépassaient l’entendement.

Hasard ou coïncidence,  c’est durant cette période que le mystère du Triangle des Bermudes a frappé l’imagination populaire.

Petit détour dans le temps : en 1952, un article de George X. Sand a évoqué pour la première fois une région, au large de la Floride, où se seraient produits un nombre élevé de disparitions de navires et d’avions.

 En 1964, le concept du « Triangle de Bermudes » est né, grâce au chercheur américain Vincent Gaddis, qui a lancé cette expression dans un article populaire.

triangle bermudes avion

Au fil du temps, les témoignages se sont multipliés.

La télévision s’est emparée du sujet et en 1974, Charles Berlitz a fait voyager le mythe hors des frontières en publiant « Le Triangle des Bermudes » (édition J’ai Lu, L’Aventure Mystérieuse).

Best-seller incontesté –le livre a été vendu à cinq millions d’exemplaires en moins de deux ans et traduit en plus de vingt langues- cet ouvrage a détaillé toutes les disparitions recensées depuis 1900, au cœur de cette partie du globe.

Les rumeurs concernant l’origine mystérieuse qui paraissait « happer » des avions et des navires dans cette zone maudite, ont déferlé de tous les côtés : enlèvement par des ovnis, distorsion de l’espace-temps, ouverture vers d’autres « dimensions », attaques de civilisations vivant au fond de l’océan…

À propos des disparitions

De nombreuses disparitions ont été répertoriées dans cette zone, depuis deux siècles.

En 1800, un bateau américain « Pickering » a disparu, sans laisser de trace. En 1854, ce fut au tour d’un navire anglais « Le Bella » de s’évaporer comme par enchantement.

Et cela n’a pas arrêté.

En 1919, « le Cyclope », un gros navire charbonnier a été rayé, lui aussi, de la surface de la mer.

 

Le vol 19 s'est volatilisé en 1945

Le vol 19 s’est volatilisé en 1945

 

Le 5 décembre 1945, une escadrille de bombardiers  a complètement disparu. Selon les dernières communications radio, il semblerait que les appareils de l’avion se soient affolés à l’approche de cette zone.

Cette disparition, baptisée « Le Vol 19 » est entrée dans la légende.

 Un hydravion partit à la recherche de ces bombardiers, s’est lui aussi curieusement évanoui dans la nature.

Les disparitions se sont enchaînées au fil des années : gros avions civils et militaires, jets de l’armée américaine, aviation civile…

Dans les années 2000, des avions (comme le Piper PA-32-300) ont eux aussi disparu.

Aucune épave n’a été retrouvée.

 Explications scientifiques

Les scientifiques ont apporté de nombreuses réponses pour expliquer ces cas de disparitions.

Ils estiment, et il est important de le souligner, que le Triangle des Bermudes n’est pas plus dangereux que d’autres routes maritimes internationales.

Parlons des conditions météorologiques. Ce secteur est en proie à des phénomènes soudains : tempêtes, ouragans, vents violents…. La mer apaisée peut se transformer en véritable enfer, en peu de temps.

bateau bermudes

Autre élément de réponse : le champ électromagnétique de cette zone, serait très instable, comme l’ont prouvé des relevés satellites en 1999.

Enfin, et les dernières découvertes scientifiques penchent pour cette option : des gaz sous-marins chargés en méthane –nommés « flatulences océaniques » – remonteraient à la surface de la mer. Le méthane libéré formerait d’énormes bulles, et il serait  capable de couler n’importe quel bateau, et de faire tomber un avion…

Ces théories sont concrètes  et pourtant, la légende persiste.

Entre les complots gouvernementaux, le retour de la civilisation de l’Atlantide et les extraterrestres, le mythe du Triangle des Bermudes pourra encore faire couler beaucoup d’encre.

Pour en savoir plus, un livre en anglais, objectif et complet : « Into the Bermuda Triangle », de Gian J. Quasar.

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien