Des traces d’un océan primitif sur la planète Mars

planète mars photo 2

La planète Mars n’en finit pas d’éveiller notre imaginaire.

Dernière découverte en date : elle aurait été recouverte d’un océan primitif il y a quatre milliards d’années.

 

De l’eau sur Mars ? Oui, les chercheurs savaient que cette planète avait été recouverte d’eau.

Mais à ce point, peut-être pas !

Des scientifiques internationaux, réunis sous la houlette de l’ESO -qui est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et ipso facto l’observatoire astronomique le plus productif au monde- ont utilisé des outils de pointe (dont le « Very Large Telescope » basé au Chili et le Téléscope Infrarouge Keck 2 qui se trouve à Hawaï), pour scruter durant six années, l’atmosphère de la planète Mars.

Cette observation accrue avait pour objectif, de réaliser une cartographie des propriétés des molécules d’eau, dans des zones différentes de l’atmosphère.

L’hémisphère Nord recouvert par un océan
Les résultats de cette longue et minutieuse étude scientifique ont été publiés le mois dernier dans la revue américaine Science.

 Résultat ?

La planète Rouge aurait bien abrité de l’eau, à tel point que les chercheurs penchent sur l’hypothèse de la présence d’un océan primitif sur la moitié de l’hémisphère nord de la planète Mars, il y a quatre milliards d’années.

Pour se faire une idée, cet océan aurait eu une surface encore plus étendue que celle de l’Océan Atlantique sur notre terre.

Les études révèlent en effet que cet océan aurait recouvert 19% de la surface de la planète Mars.

D’après les chercheurs qui ont travaillé sur cette étude, la surface de la planète Mars, aurait été couverte par de l’eau, sur une hauteur de 140 mètres.

Toujours selon leurs calculs, la profondeur de cet océan aurait atteint, à certains endroits, 1,6 Km.

La planète rouge aurait ensuite perdu 87% de son eau dans l’espace mais une partie de cette vaste quantité d’eau aurait pu s’infiltrer dans ses entrailles.

 

Artist’s impression of Mars four billion years ago

Mars

 

 

À l’avenir, il faudra ainsi compter sur des expériences centrées sur la recherche d’eau souterraine.

Autre découverte d’envergure : la carte montre des changements saisonniers et des microclimats sur Mars, alors que la  planète n’est aujourd’hui qu’un vaste désert.

Les chercheurs se sont notamment concentrés sur des régions situées à proximité des pôles. Les plus grands réservoirs d’eau de la planète Mars sont situés à ces endroits clés. Précisons qu’ils se présentent aujourd’hui sous forme de glace.

La planète Mars ayant perdu au fil du temps cette vertigineuse quantité d’eau, elle a sans doute pu rester humide durant une longue période.

Comme l’a reconnu Michael Mumma, scientifique en chef au Centre Goddard, et coauteur de l’étude, « la planète Mars a donc pu être habitable »…

L’avenir sera sans aucun doute synonyme de belles découvertes…

 

Voici une vidéo sur le résultat des dernières recherches menées par les scientifiques :

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien