The Truman Show

truman

Il y a quelques semaines, je vous parlais du lien entre les rêves et les cauchemars avec Marielle Laheurte … et je crois que tout le monde s’est dit un jour, “Est-ce que je suis dans un rêve ou est-ce bien la réalité ? Je suis en plein cauchemar, est-ce que je vais me réveiller ou je suis bien dans la réalité et je vais devoir affronter ce qu’il m’arrive ?”

Et pour avoir une petite idée de réponse, je vous conseille le film The Truman Show

Scénario de : Andrew Niccol

Réalisé par : Peter Weir

Année de production : 1998

Budget : 60 millions de dollars

Récompenses : 6 prix et 10 nominations dont le Premier Golden Globe de Jim Carrey.


L’histoire

Truman Burbank (Jim Carrey) mène une vie paisible, heureuse et calme. Il vit dans une belle petite maison située dans la station balnéaire de Seahaven. La ville est belle, toutes les personnes sont sympathiques et les jardins des maisons sont bien entretenus. Tous les matins, il part à son bureau d’agent d’assurance. Huit heures plus tard, il ressort pour rejoindre sa femme, Meryl, à la maison. Elle est toujours de très bonne humeur et a un sourire “mécanique”. Mais parfois, Truman étouffe sous tant de bonheur et la nuit, il est submergé par l’angoisse. Il a aussi une grosse envie de voyager à l’étranger, de découvrir de nouvelles choses. Il veut sortir de cette vie de routine. Il désire aussi retrouver Sylvia, une fille dont le regard l’a envoûté dans sa jeunesse. Mais, il a comme l’impression qu’on l’empêche de la voir, qu’on le force à rester dans cette ville. Comment est-ce possible lorsqu’on est un homme libre ?

Il n’est peut-être alors, pas si libre que cela ….


Mon avis sur ce film 

Dans ce film où Truman Burbank est sous l’emprise d’un seul et même homme, le réalisateur d’une émission de télévision américaine, on constate en premier lieu, qu’il y a une grosse part de réflexion faite sur l’emprise des médias.

Ici, cette emprise va jusqu’au point de contrôler une vie, le temps, de créer un monde et tout cela plait énormément à tous les spectateurs. On peut se poser les questions suivantes “Que sommes-nous sans les médias ?”, “Jusqu’à quel point contrôlent-ils notre vie ?”, “Est-ce qu’ils nous disent que ce qu’ils veulent ?”

Le film est aussi basé sur le réalisateur de l’émission de télé. Il est, en plus d’être le “maître” de Truman, spectateur et publicitaire. The Truman Show est parcouru de références relevant du placement de produit comme lorsque les proches de Truman s’adressent à lui en utilisant des slogans publicitaires. Et le réalisateur de l’émission est aussi spectateur car il décide de l’avenir de l’émission et donc de l’avenir de Truman.

The Truman Show n’est pas désagréable à regarder mais il a aussi un côté “trop parfait” qui peut déranger.

Dans ce long-métrage, il y a des gags amusants quand il s’agit de nous montrer la façon dont Jim Carrey (Truman) découvre le monde. Je pense notamment à un passage où un projecteur tombe “du ciel” et s’écrase à ses pieds  ou bien  lorsque le réalisateur lui parle à la fin, il pense un instant que c’est Dieu.

C’est un film  qui a un ton appartenant à la comédie, plus qu’à la science-fiction.

Ce film à un final époustouflant, ce qui est je pense une très grande force !

Quand Truman décide de quitter la ville par bateau, il se rend compte que le ciel de l’horizon n’est qu’une peinture et qu’il est enfermé. Il trouve une porte pour sortir de l’immense studio, c’est alors que le réalisateur de l’émission de télé dont il est la vedette lui parle. Le réalisateur s’adresse à lui comme si c’était Dieu, pour le faire rester. Il pense que Truman aura peur du monde extérieur qu’il ne connait pas. Mais le personnage de Jim Carrey refuse. C’est un grand éloge de la liberté de penser et de la liberté de prendre ses propres décisions. Cela montre aussi qu’il est impossible de contrôler totalement un individu.

Nous avons la chance de penser, de pouvoir s’exprimer alors … il faut en profiter et être libre !


Bande annonce 


 

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien