La sophrologie : mode d’emploi

soprho une

La sophrologie est une technique de relaxation de type dynamique. Elle permet de vaincre ses peurs et d’optimiser son potentiel personnel. Née il y a cinquante ans, elle fait de nombreux adeptes.

 La sophrologie a vu le jour dans  les années 1960 en Espagne, grâce à un psychiatre colombien: Alfonso Caycedo.

Cet homme, branché sur le courant de la philosophie orientale et des techniques de relaxation, a beaucoup voyagé.

 En Inde, il s’est notamment initié au Yoga.

Alfonso Caycedo a déambulé dans les dédales de la conscience humaine.

 Il a cherché à comprendre comment l’homme pouvait bien atteindre un état de conscience harmonieux (ni pathologique et ni ordinaire) dit « sophronique ».

Objectif visé : que cet état de conscience puisse permettre la libération du  potentiel de chacun.

Ainsi est née la sophrologie, une méthode de relaxation de type dynamique (à l’opposé de l’hypnose) qui s’appuie sur des états modifiés de conscience.

Elle nous invite à  nous reconnecter avec notre véritable être et nos valeurs personnelles.

Une technique de relaxation profonde de type dynamique

Une technique de relaxation profonde de type dynamique

 

Réveiller le potentiel de chacun

Le thérapeute utilise le pouvoir  de la  suggestion et de la visualisation positive.

 Les peurs et les angoisses s’effacent pour laisser place aux pensées positives.

La sophrologie agit sur tous les domaines de notre existence : gestion des émotions, préparation au changement, mobilisation des forces intérieures pour réussir une  compétition sportive, ou un  examen, surmonter une séparation, un deuil…etc.

La sophrologie nous apprend à être, et à vivre dans l’instant.

Basée sur des exercices de respiration, de visualisation d’images apaisantes, cette technique vise à une détente physique et mentale.  Elle  s’inscrit dans le cadre des thérapies brèves.

Comment ça marche ?

 Après avoir établi le dialogue avec son patient, le thérapeute s’assoit à côté de lui. Il le conduit dans un état dit “sophronique”, c’est-à-dire un état de profonde détente corporelle.

 Si le patient a quelques douleurs physiques, le thérapeute peut aussi employer la pratique dite de substitution, ce qui a pour effet de remplacer une  sensation négative par une impression de bien-être.

Le cerveau, véritable ordinateur,  enregistre alors un nouveau programme : douleur, bien-être, soulagement.

 La technique de visualisation est souvent utilisée pour régler  une difficulté ponctuelle (stress, inquiétude) ou un problème phobique (peur de l’ascenseur ou de la foule)

Le patient est invité à visualiser son objectif, à intégrer pleinement des affirmations positives, et bien entendu à explorer son intériorité pour atteindre sa propre source.

Le patient sort de sa séance, serein, apaisé,  rempli d’énergie et de confiance en lui.

La sophrologie optimise le potentiel de chacun

La sophrologie optimise le potentiel de chacun

La sophrologie est conseillée pour de nombreux maux liés à notre mode de vie : stress, migraines, surmenage, manque de confiance en soi, problèmes de poids, insomnie…. En cas de trouble dépressif, la sophrologie ne suffit pas.

 Il faut toujours avoir recours à une aide psychologique auprès d’un thérapeute  patenté.

Pour en savoir plus, le  livre « Vaincre par la sophrologie. Tome 1 Exploiter son potentiel physique et psychologique », de  Raymond Abrezol, éditions Lanore.

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

S’élever avec la sophrologie

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien