Les signes de l’astrologie égyptienne : Le Nil et Amon-Râ

calendrier egyptien

Partons à la découverte des premiers signes du calendrier divinatoire égyptien. Les natifs des signes du Nil et d’Amon-Râ pourraient bien se reconnaitre dans ces portraits…

 

Les anciens égyptiens ont posé les bases de l’astrologie, en créant un calendrier divinatoire. Selon leurs connaissances déjà très évoluées, chaque mois était gouverné par l’influence d’un Dieu.

 

Les signes de l'astrologie égyptienne

Les signes de l’astrologie égyptienne

 

Le signe le Nil ouvre le bal de ce calendrier. Il concerne les personnes nées du 1er au 7 janvier, du 19 au 28 juin, du 1er au 7 septembre et du 18 au 26 novembre.

Ce Dieu qui est également appelé Hâpy représente la divinité du fleuve le Nil. Il est représenté sous les traits d’un être à l’allure androgyne. Il vivait dans deux endroits cachés. Il symbolisait les phénomènes naturels liés au fleuve  et d’une manière plus générale la fertilité et la prospérité.

 

A gauche, le Dieu du Nil

A gauche, le Dieu du Nil

 

Les personnes qui sont gouvernées par le signe le Nil sont dotées d’une grande sensibilité et d’une intelligence pure. Généralement, elles sont très intuitives, elles ressentent en effet d’instinct les gens et les lieux. Elles ont besoin de grandeur et aiment s’entourer de belles choses et d’âmes lumineuses. Souvent, ont dit qu’elles ont du charisme, du magnétisme. Elles exercent une certaine fascination sur autrui. Beaucoup d’entre elles captent l’attention et s’épanouissent dans les arts mais aussi dans le domaine de la science. Car elles sont sans cesse dans la recherche, dans la curiosité intellectuelle.

Bien entendu, le signe du Nil a aussi ses défauts. De nature passionnée, il peut se laisser emporter par des colères tonitruantes. Rappelons que le Nil est un fleuve nourricier, d’une grande beauté mais qu’il peut aussi déborder, voire s’emporter avec une grande force. Il est conseillé aux femmes de ce signe de porter du Bleu et aux hommes du rouge afin d’absorber au mieux les énergies émanant du Nil. Leurs meilleurs alliés sont les personnes du signe Amon-Râ et Seth.

 

 

Le Signe Amon-Râ régit celles et ceux qui sont nés entre le 8 et le 21 janvier et e 1er et le 11 février.

Amon –Râ (ou Amon-Rê) est une association du Dieu Amon (« celui qui est caché ») et du Dieu Rê (Dieu du disque solaire). Il était le « Roi des Dieux ». Selon la légende, il aurait donné vie au cosmos. Il était aussi le Dieu de l’Etat et de la justice.

Avec une telle puissance et une telle aura, les natifs de ce signe ont souvent une destinée hors du commun.

Amon-Râ

Amon-Râ

On dit de ces personnes qu’elles portent la conscience collective en elles. Elles éveillent leurs semblables, elles se font remarquer par leur grande sagesse et leur bienveillance naturelle. Les personnes du signe Amon-Râ semblent venir d’ailleurs. À leur contact, certains se découvrent des talents cachés et osent vivre plus sereinement leur mission de vie.

Face à un natif du Amon-Râ, il est impossible de mentir ou de se cacher. Le Amon-Râ a l’art de faire tomber les masques, de mettre à nu les âmes qui croisent son chemin.

Évidemment, il n’est pas forcément facile d’être un Amon-Râ ! Parfois, ce signe peut se sentir incompris, voire «  illuminé » et donc rejeté. Mais il ne doit pas se sentir blessé pour autant. Cette grandeur qu’il porte en lui doit être synonyme de persévérance et d’exigence. Il doit apprendre à communiquer plus facilement pour vivre avec ses semblables.

Les Amon-Râ s’entendent très bien avec les natifs du Nil et d’Horus. La couleur orange est très bénéfique pour les femmes Amon-Râ et le jaune est la couleur de prédilection des hommes de ce signe.

La semaine prochaine, nous nous intéresserons aux natifs des signes Mout et Geb.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien