«Moi, le sida» : une campagne de sensibilisation « virale » sur le Sida

Sida Une

L’association Aides lance une opération de sensibilisation sur le VIH.

Intitulée  «Moi, le sida», cette campagne d’information va se traduire par une diffusion «virale» sur tous les réseaux sociaux.

 

 

Depuis l’identification du VIH, le sida a fait plus de 20 millions de victimes à travers le monde.

Chaque année, on dénombre près de 3 millions de nouvelles contaminations.

En France,   6.000 nouveaux cas de Sida sont détectés chaque année. Plus de 150.000 personnes sont porteuses du VIH et  30.000 ne le savent pas.

Ces chiffres font froid dans le dos.

Le sida, nous n’en parlons presque plus, et pourtant, la maladie avance sournoisement, inexorablement.

 

 Une campagne choc qui s’immisce partout

L’association Aides (*), première association française de lutte contre le VIH/sida et les hépatites virales en France, veut frapper fort, là où personne ne l’attend.

En lançant la campagne de sensibilisation au VIH, l’association veut rappeler que le sida est toujours là.

Des milliers de personnes en France portent le VIH sans le savoir.

Pour réveiller les consciences, la campagne « Moi le Sida » va jouer sur la corde de l’inquiétude.

Des milliers d’utilisateurs de Twitter ont ainsi reçu ou vont recevoir un étrange message : «le sida vous suit »…

sida photo 2

Le sida deviendra, dans le cadre de cette opération coup de poing,  un personnage virtuel, présent sur internet, que ce soit  sur Facebook, Instagram ou sur les sites de rencontres tels que Tinder et Grindr.

Il va ainsi s’immiscer dans la vie des gens comme il le fait dans la réalité : sans crier gare.

Tout au long de cette opération,  des encarts publicitaires seront diffusés dans les principales villes de France, avec des messages comme «Je suis ni raciste, ni homophobe – le sida» ou «Faites l’amour, pas la guerre – le sida».

« Moi le Sida » est une campagne de sensibilisation d’un nouveau genre, qui est basée sur un spammeur envahissant.

 

Où faire un test de dépistage du VIH ?

 Dans un centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) : c’est anonyme, confidentiel et gratuit.

Votre résultat vous sera communiqué quelques jours plus tard. En cas de résultat positif, le centre vous proposera un second test pour confirmation.

La liste des centres de dépistage (CDAG) se trouve sur le site de Sida Info Service.

sida photo 3

Chez son médecin :

Il  peut vous prescrire une ordonnance pour aller faire une prise de sang dans un laboratoire d’analyses sanguines. La prise en charge est de 100% par la sécurité sociale. Les résultats sont délivrés sous un à trois jours.

 

Auprès de l’association Aides :

Le test est réalisé par des militants formés.  Cette offre de dépistage est  anonyme et gratuite.

Elle  est notamment destinée aux personnes vivant dans des contextes où le VIH/sida est particulièrement présent.

 

(*)L’association Aides est  présente dans plus de 70 villes françaises, au plus près des personnes touchées, et entretient de nombreux partenariats à l’international.

Site : www.aides.org

Voici la vidéo de présentation de la campagne 2015 “Moi, le Sida“:

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

Une campagne de dépistage du diabète est en cours

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien