Qu’est-ce que le Karma ?

roue-de-lavie-1

Suite à ma première visioconférence, je vous écrirai des articles sur ce que j’ai abordé avec ISPS lors de ma première visioconférence sur les vies antérieures et je vous propose de commencer par découvrir le karma. Le mot Karma est un terme sanskrit utilisé dans plusieurs religions orientales  qui signifie acte ou action. Pour ces religions, la notion de karma désigne  le cycle des causes et des conséquences liées à l’existence des êtres sensibles. En résumé, il est la somme de ce qu’un individu a fait, est en train de faire ou fera.

Le karma pourrait être représenté comme un bagage et un passeport, où toutes nos actions réalisées durant notre vie (et nos vies) sont inscrites pour que, au moment de la fin de chaque cycle de vie, nous ayons la possibilité, une fois de retour “là-haut” de pouvoir faire le bilan de nos actions, par rapport à ce que nous devions vivre dans notre vie. Donc, à chaque fois que nous effectuons une action, celle-ci est inscrite dans notre karma. Mais le karma est là, lui aussi pour nous aider. C’est pourquoi il nous amène à vivre, par nos réactions ou nos besoins, parfois sans explications, des situations qui nous perturbent et nous poussent à nous interroger.

Imaginons, qu’une personne ait une peur  profonde et qu’elle arrive à un moment dans sa vie à la surmonter. Prenons l’exemple d’une personne qui a peur des gens et donc de sortir comme un agoraphobe. Ce traumatisme peut-être dû à une vie passée, ou dans sa vie actuelle, il devra apprendre à se libérer de cette peur pour ne plus la surmonter dans cette vie-là et les prochaines.

Le karma ne contient donc pas une liste de nos mauvaises actions, mais de ce que nous n’avons pas assimilé. Cependant, il ne faut pas croire que notre Karma soit quelque chose qui ressemble à une roue et qui ne peut revenir en arrière. En effet, tout ce que nous avons compris d’une vie passée peut se reproduire dans une vie prochaine, mais nous saurons mieux appréhender le problème, ce qui fait que nous recréerons du Karma (c’est ce que nous appelons la vigilance de l’âme).

Il existe 3 Karmas différents :

Le karma personnel

Il est en relation avec notre chemin de vie et est rattaché directement à notre âme. Nous le conservons d’une vie à l’autre, c’est notre baromètre permettant de voir notre progression vers l’éveil  (lorsque nous mourons et que nous arrivons “là-haut”, notre âme retrouve sa pureté tout en ayant conscience du chemin qui lui reste à parcourir). Il faut prendre notre karma comme une grande expérimentation qui nous permet d’avancer et de grandir. Donc, nous choisissons notre incarnation ; notre âme choisit  sa prochaine vie, le moment, le lieu et la famille qui va l’accueillir. Tout cela nous permet d’expérimenter et en fin de cycle atteindre la sagesse absolue. Notre but ultime est d’atteindre une sérénité, un détachement et une paix profonde.

Le karma familial

Ce sont des expérimentations supplémentaires à notre karma individuel. Comme je vous l’ai dit plus haut, nous choisissons notre incarnation, le karma familial est là aussi pour nous faire avancer. La difficulté avec ce karma, c’est qu’il est en relation avec les nœuds et secrets familiaux qui peuvent être transmis depuis plusieurs générations. Le fait de recevoir ce karma, souvent par l’intermédiaire de l’éducation, fait qu’il nous est souvent difficile de nous en séparer, puisque nous avons intégré notre comportement de vie en fonction de notre éducation. Lorsque nous prenons conscience de cela, c’est à nous en tant que parents, de ne pas transmettre ce que l’on nous a  inculqué. En effet, il faut apprendre à nos enfants à transmettre en premier lieu des règles du respect de soi-même et de l’autre. Et lorsque ces règles sont posées, un grand pas vers l’Amour de soi et de son prochain est franchi. Et en tant qu’adulte, nous devons nous interroger sur la justesse de l’éducation que nous ont transmise nos parents, en nous posant la question de savoir, si cette éducation est juste encore aujourd’hui. De cette manière, cela nous permettra de rééquilibrer le karma familial de notre famille et de casser la roue.

Karma Collectif

Tremblements de terre, guerres, épidémies, catastrophes naturelles, inondations, sécheresse, font partie du karma collectif. Le karma collectif concerne une race, une population, une nation, un pays, une communauté, un groupe. Ce qui est vrai sur un niveau individuel et familial l’est tout autant sur un plan collectif.

Le karma collectif est le karma qui résulte de mauvaises formes de pensées, d’actions injustes d’un peuple ou d’une nation. Dans le karma collectif, les actions mal accumulées, les formes de pensées très égoïstes d’un peuple, d’une nation, sont des armes extrêmement redoutables, il est capital de le savoir.

Ces actions sont amassées dans l’éther vibratoire pour exploser à un moment ou un autre, sous forme de catastrophes naturelles, nationales ou internationales. Aussi longtemps que les gens ne corrigeront pas leurs propres comportements et leur façon de penser égoïste : faire d’énormes profits (pétrole), épuiser des ressources énergétiques, détruire l’environnement, participer au gaspillage scandaleux de millions et de millions de tonnes de poissons chaque année dans les mers, organiser volontairement dans le monde des pénuries de riz, de blé, juste pour faire monter les cours et les prix et affamer ainsi une grande partie de l’humanité qui n’a plus l’argent nécessaire pour se payer l’essentiel ; aussi longtemps les catastrophes naturelles, guerres, révoltes, émeutes et autres se poursuivront inlassablement.

L’homme ne vit pas pour lui-même, séparé des autres. Toute la matière négative, nous l’envoyons dans l’égrégore.

L’égrégore (ou eggrégore) est dans l’ésotérisme, un concept désignant un esprit de groupe, une entité psychique autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions de plusieurs individus unis dans un but commun. Le mot égrégore entre dans la langue française sous la plume de Victor Hugo dans La Légende des siècles où il l’utilise comme adjectif au sens étymologique puis avec un sens abstrait, légèrement cabalistique.

Pour faire simple, nous devons changer notre façon de penser (envoyer de belles fréquences positives) pour que dans une dimension beaucoup plus large, la matière se purifie et que nous supprimions cet égrégore.

A savoir, qu’à chaque époque, naissent de nouvelles formes d’art, de religion, d’architecture ou des systèmes politiques et philosophiques. Ces transformations, traditionnellement liées aux Ères astrologiques, s’opposent aux égrégores censés reproduire toujours le même schéma, les mêmes identifications et les mêmes croyances. Elles sont considérées comme le fruit d’impulsions spirituelles et/ou cosmiques. Ces impulsions périodiques se répandent alors sur l’humanité et l’influenceraient parfois en contrant les égrégores anciens construits par l’humanité.

Comment faire pour purifier la matière ?

Les âmes acceptent tous les problèmes, ce que l’individu ne sait plus lorsqu’il se trouve dans son corps. Il ne sait plus qu’il a accepté de purifier la matière, de purifier le corps du monde, de purifier le corps de l’humanité. Alors, ayant oublié, il se demande de quel mal il est frappé. Il existe davantage de karma collectif que de karma individuel. Non pas parce que l’homme vit uniquement d’après la loi de la collectivité, mais parce que si un homme fait une erreur, des millions d’autres hommes font la même erreur, et c’est à cause de cela qu’il y a correspondance. C’est à cause de cela qu’une donnée peut s’exprimer sur toute une génération ou toute une famille.

Le karma collectif, ou, disons la purification collective, est quelque chose qui s’opère de façon beaucoup plus magistrale que la purification individuelle. Si l’homme n’avait que la purification individuelle il serait déjà libéré. Seulement on ne vit pas égoïstement sur notre planète. Il faudrait donc supprimer nos peurs collectives, faire des rassemblements pacifiques et méditer ou prier en groupe, pour que la terre soit plus sereine et agir pour retrouver un bel équilibre et une belle harmonie. Ne jamais lutter, toujours aller pour la paix et pour le rétablissement d’un équilibre nature et homme. Nous devons toujours progresser dans la positivité.

Source: wikipedia

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien