Planète : Tout n’est pas si bon dans le cochon !

notre planete cochon claire thomas medium

Cette semaine, il me semble important de valoriser le cochon, un animal qui fait tellement partie de notre quotidien qu’il en devient presque transparent. Cette semaine, France 2 a diffusé le reportage « Une vie de cochon », toujours accessible en replay sur Internet. Il y a 1,2 milliards de cochons dans le monde, et pourtant, combien en voyez-vous gambader dans les champs ? Très peu, et pour cause : la filière agro-alimentaire cherche à tout prix à cacher les conditions de vie désastreuses qu’elle fait subir à ces animaux…

Quelle vie pour les cochons ?

En France, 2 millions de sandwichs jambon-beurre sont vendus chaque jour. Le jambon fait également partie des 10 produits les plus achetés en France chaque année. Pourtant, derrière les discours de publicitaires vous vantant les bienfaits de cette viande, savez-vous que vous achetez de la souffrance en barquette ? Vous n’êtes pas fautifs, le business du cochon est un monde opaque qui tient à garder le secret sur ses pratiques douteuses. C’est pourquoi il est important d’en savoir plus sur la vie des cochons d’élevage intensif…

Les cochons sont engraissés et envoyés à l’abattoir à l’âge de 6 mois, au lieu de 10 à 16 mois pour un élevage « classique ». Pour atteindre ce poids si rapidement, les cochons sont nourris avec du soja OGM qui permet à leur chair de retenir l’eau en grande quantité. De plus, afin de supporter le stress et la surpopulation au sein des élevages, les animaux sont littéralement gavés d’antibiotiques, que vous retrouverez donc en abondance dans votre assiette par la suite…

Quant à leurs conditions de vie, elles sont déplorables. Les porcelets sont enlevés à leur mère au bout de 4 semaines, au lieu des 4 mois normalement nécessaires au sevrage, ce qui implique des souffrances psychologiques considérables. De plus, les cochons sont systématiquement victimes de mutilations : on les castre, on leur coupe la queue et on leur lime les dents (pour éviter les bagarres), tout cela bien sûr sans aucune anesthésie. Ils vivent ensuite aux côtés de leurs congénères, sans accès à l’extérieur, souvent dans des élevages hors-sol (sur caillebotis) et sans possibilité de faire appel à leur instinct de fouille en leur proposant de la paille.

Enfin, faisons un point sur les truies, qui passent l’intégralité de leur vie dans des cages si minuscules qu’elles ne peuvent pas bouger, ni se retourner. Elles mettent bas en tentant de construire un nid pour leurs petits (ce qui est impossible sur du béton…) et allaitent leurs bébés à travers des barreaux.

Voici ainsi la triste vie des cochons, très présents dans notre quotidien mais pourtant si invisibles. Cacher leur souffrance aux yeux de tous permet à cette industrie mondiale d’exploiter sans vergogne des animaux dont l’ADN est très proche de l’Homme. Ouvrons les yeux, osons aborder la réalité, agissons pour que les cochons n’aient plus à subir la folie des hommes.

 Pour plus d’informations, regardez dès à présent le reportage « Une vie de cochon ».

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien