Planète : Le gaz de schiste, une source d’énergie à prescrire ?

notre planete forage gaz de schiste claire thomas medium

Le gaz de schiste est au coeur de la polémique depuis plusieurs mois. En cause : les conséquences désastreuses de son extraction sur l’environnement. Il faut savoir que le gaz de schiste est un gaz naturel lié à la décomposition de l’argile. A l’inverse du gaz naturel conventionnel présent dans une roche perméable, le gaz de schiste est piégé dans une roche imperméable, de un à trois kilomètres de profondeur. Les méthodes d’extraction de ce gaz sont aujourd’hui lourdes de conséquences pour notre environnement.

Quels impacts sur la planète ?

La seule technique actuellement en vigueur pour extraire le gaz de schiste et répondre au besoin croissant des populations en énergie est la fracturation hydraulique. Cela consiste à forer un puits vertical sur plusieurs centaines de mètres de profondeur, puis à incliner le forage à presque 90 % jusqu’à la roche où se trouve le gaz de schiste. La roche est alors fracturée en injectant à très haute pression d’immenses quantités d’eau, de sable et de solvants chimiques (lubrifiants, biocides, détergents…). Malheureusement, lorsque le gaz remonte à la surface, il est accompagné d’eau, de sable mais aussi de méthane et de solvants toxiques. Ces éléments, bien que nocifs pour la planète et la santé, sont régulièrement déversés dans des puits désaffectés et stagnent ensuite dans les nappes phréatiques.

La fracturation hydraulique nécessaire à l’extraction du gaz de schiste implique de nombreuses conséquences négatives pour la planète. Tout d’abord, le premier grand risque pour l’environnement est l’émission de gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète. Ensuite, il a été prouvé qu’il existe un risque sismique plus important là où l’on a extrait du gaz de schiste, à cause des fractures dans la roche qui déséquilibrent les sols. Enfin, l’une des conséquences majeures de l’extraction de ce gaz est la pollution des nappes phréatiques, à cause du reflux des composants toxiques nécessaires à son extraction. Certaines personnes habitant près des lieux de forage témoignent de nuisances liées à l’extraction du gaz de schiste : contamination de l’eau potable, chute de la quantité d’eau, épandage des boues de forage, fuites des canalisations et du liquide de fracturation, bruit des machines à forer…

Certes, l’exploitation du gaz de schiste est une « opportunité » économique qui peut augmenter l’autonomie énergétique d’un pays et réduire nos importations de gaz. Toutefois, ces considérations sont bien moins importantes à long terme que la sauvegarde de notre planète. Nous ne pouvons éternellement cautionner le pillage des ressources naturelles ! Il faudrait favoriser le développement des énergies renouvelables et surtout avoir une vision globale à long terme. Nous avons le devoir de prendre soin de notre planète, que ce soit pour nous ou les générations futures, et cela passe par l’interdiction d’extraire du gaz de schiste !

Belle journée à tous !

Pour en savoir plus sur le Gaz de shiste et ses conséquences :

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien