Une pénurie d’ eau au Moyen- Orient dans 25 ans ?

eau une claire thomas

Plusieurs pays du Moyen- Orient risquent de devoir faire face à une véritable pénurie d’eau dès 2040.

La ruée vers l’or Bleu risque de générer des conflits et des mouvements de population.

 

Le World Resources Institute (WRI), un centre de recherche américain spécialisé dans les problématiques liées à l’environnement, vient de rendre publique une étude sur les ressources hydriques de notre planète pour les 25 années à venir.

Les chercheurs ont conjugué les différents scénarii de développement économique aux conditions climatiques de chaque territoire. Le but étant de mettre en lumière les pays les plus enclins à souffrir d’un « stress hydrique ».

On dit qu’un pays est en “stress hydrique” lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1 700 m3 par an et par habitant.

eau robinet

 

Les pays du Moyen- Orient en ligne de mire

Conclusion de cette vaste étude : sur les 33 pays les plus menacés par le manque d’eau à venir, 12 sont situés au Moyen-Orient.

Le Bahreïn, le Koweït, le Qatar, les Émirats arabes unis, la Palestine et Israël, vont atteindre le niveau de stress hydrique le plus élevé. D’autres pays seront touchés comme la Jordanie, l’Arabie saoudite, la Syrie, le sultanat d’Oman et le Liban.

La plupart de ces pays affichent une consommation de plus en plus élevée en eau, en raison notamment de leur développement démographique et économique. Or leur capital en eau est limité.

À terme, ces Etats se retrouveront face à un réel problème d’approvisionnement en eau.

 

eau 2

 

Les experts en environnement ont toujours annoncé que le XXIe siècle serait marqué par des « guerres de l’eau ».

De nombreux Etats voudront en effet mettre la main sur le contrôle des ressources hydriques. Des conflits sont ainsi susceptibles d’être déclenchés, à cause de cette ruée vers l’or bleu. Et des mouvements de population sont à craindre.

Une réalité déjà présente

Certains pays du Moyen-Orient, comme la Syrie, ont déjà dû faire face à des épisodes sévères de pénurie en eau.

Entre 2006 et 2010, la Syrie a été frappée par une sécheresse importante. La mauvaise gestion de ses nappes phréatiques n’a pas arrangé les choses.

Peu de médias ont relayé cette information mais ce manque d’eau a obligé près de 1,5 million de personnes qui vivaient dans les campagnes, à migrer vers les villes.

eau 3

Les paysans et les éleveurs ont laissé tomber leur activité et ils sont partis dans les zones urbaines, pour tenter leur chance. Le pays, déjà en proie à une instabilité très importante, a été encore plus fragilisé par ces mouvements de population.

 D’autres continents touchés

Cette étude montre que certains pays du Moyen-Orient seront très fragilisés par le manque d’eau dans les années à venir, ce qui va augmenter les risques d’instabilité de cette région.

Mais d’autres pays de notre planète vont, eux aussi, subir une hausse de ce fameux stress hydrique. Ce sera notamment le cas du Chili, du Botswana, de la Namibie. Hausse des températures, baisses des précipitations…Les indicateurs flirtent avec un seuil inquiétant.

Bien entendu, de nombreuses autres puissances, comme l’Inde, la Chine et les États-Unis souffriront à terme d’un manque de disponibilité en eau, mais elles ne devraient pas être confrontées à une pénurie  extrême.

De plus, elles auront les moyens techniques et humains pour relever le défi.

Voici une vidéo de la chaîne France 24 annonçant une pénurie en eau au Moyen-Orient…pour 2015:

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

Nous serons près de 10 milliards de terriens en 2050

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien