Le Pardon

main-soleil

Nous sommes sur un chemin que nous avons choisis consciemment ou l’on mène ce combat en solitaire pour découvrir notre être intérieur, notre lumière.

Il est donc important de regarder en nous pour découvrir que l’on vit selon des illusions et des interdits reposant sur la peur et le jugement. Nous pouvons alors lâcher prise et être libres de pardonner.

C’est pourquoi il est important de se délivrer de ce poids qui nous empêche d’être nous-même pour avancer dans la vie…

J’ai parlé de l’importance de cette capacité de distinguer l’énergie fondée sur l’ego et la nôtre afin de couper les liens pour ne pas être limité et être en contact avec notre être véritable.

Cela requiert de la conscience de soi et de la compréhension pour se libérer. Il est donc nécessaire de prendre de la distance avec ces énergies dominées par la peur qui nous ont nourris.

Nous libérer des liens liés à l’énergie de notre entourage signifie avant tout libérer notre mental et nos émotions de cette énergie car nous devons donc faire face à un certain nombre d’illusions.

C’est à cet instant que nous pouvons lâcher prise et être libre de pardonner.

C’est seulement après avoir tranché les liens intérieurement et pris la responsabilité de notre vie personnelle que nous pouvons nous détacher et être dans l’acceptation.

 

3203

 

Nous sommes alors libres de pardonner…

Nous ne sommes pas responsables des blessures que nous donnent les autres, mais nous sommes responsables de nos réactions et de ce que nous faisons de ces blessures.

Comment accorder son pardon ?

Nous pouvons réussir en arrêtant d’être dans l’accusation et en passant par la compréhension. C’est à cet instant que l’on sort de la plainte et que l’on peut construire sa vie et suivre son chemin.

C’est en prenant soin de l’enfant blessé à l’intérieur de nous et non pas en coupant le cordon que nous pouvons nous libérer de ces blessures anciennes qui nous empêchent de profiter du présent.

Faire les premiers pas …

La meilleure manière de rétablir la paix en nous est de pardonner et faire les premiers pas de la réconciliation.

Si nous voulons être en accord avec notre entourage nous devons continuer à l’aimer, être dans la compassion pour ainsi garder notre joie de vivre.

couple-mer

Le vrai chemin de la libération, c’est de franchir le pas qui permet d’aller au-delà du pardon.

Il faut juste se protéger. Pardonner, c’est changer ses croyances et renoncer au mensonge.
Il est important d’abandonner ce qui a alimenté notre vie, nos pensées. C’est en quelque sorte un deuil que nous avons à vivre.

Passer par une démarche de pardon nous met dans la crainte et l’insécurité.

C’est grâce à notre entourage et à notre incarnation dans cette conscience fondée sur l’ego que l’on peut se dépasser, en se libérant dans l’amour, en pardonnant, pour se reconnaitre en tant qu’être véritable, maitre de notre vie. Il ne faut pas l’oublier.

Le pardon est bien un acte d’amour “par don”. La personne qui pardonne doit demeurer libre de son choix. C’est une démarche d’amour pour la réhabilitation de l’offenseur, de son être.

C’est le dissocier du mal qui l’habite et qui l’a conduit à mal agir, et ne pas le condamner avec. Quand on pardonne, quelque chose d’extraordinaire se passe, qui nous guérit et nous libère.

Cela signifie que vous laissez aller la colère et la douleur, et que vous avancez vers un meilleur endroit, sur autre chemin.

Engagez-vous à changer, parce que vous reconnaitrez que cette douleur vous fait souffrir.

Nous avons ce pouvoir. Nous avons seulement besoin d’apprendre comment nous exercer et réaliser que nous ne sommes pas des victimes mais l’acteur principal de notre vie.

Nous avons réfléchi au passé et il faut donc réaliser que le passé est passé.

Concentrons-nous plutôt sur le moment présent.

Quelle joie pouvez-vous trouver dans ce qui arrive en ce moment ? Trouvez de la joie dans la vie aujourd’hui, telle qu’elle est et permettre à la paix d’entrer dans notre vie et arrêter de revivre le passé.

 

3098135211_1_5_IFYH28s8

 

Revenir toujours au moment présent !

« OUI  je suis responsable aujourd’hui de ce que je fais de ma blessure”.

« Je ne peux pas réécrire mon histoire, mais je peux vivre autrement avec mon histoire. Seul le pardon peut opérer cette transformation. »

En refusant de pardonner, nous acceptons que l’on contrôle encore notre vie à travers le passé.

« Je choisis d’être libre, d’être libéré. Je lui retire le pouvoir que je lui donnais sur ma vie. Je deviens responsable des sentiments, et des pensées négatifs qui sont en moi, et je choisis d’y faire face ! »

La naissance du pardon vient de notre cœur qui est préparé, apaisé…

C’est une puissance pour la liberté d’être soi.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien