Le nouveau monde : la charge anti-Illuminati de Shin Sekai

The Shin Sekai

The Shin Sekai signifie “Le nouveau monde” en japonais. Avec un nom pareil, on pourrait se dire que ce groupe voue un culte aux fameux Nouvel ordre mondial des Illuminati. Pas du tout ! La chanson et le clip “Le nouveau monde” sont, au contraire, une lourde charge contre le groupe de domination occulte.

The Shin Sekai

Dadju, petit frère de Maître Gims

Dadju, petit frère de Maître Gims

The Shin Sekai est un groupe de rap français créé en 2012, composé de Abou Tall et Dadju. Dadju est le petit frère de Maître Gims, qui, on l’a déjà dit, lorgne sévèrement du côté des Illuminati. Révolte familiale ? Main tendue ? Le petit frère a créé cette chanson où il dénonce les dérives du contrôle mental des Illuminati.

Voir le clip The Shin Sekai – le nouveau monde :

Les images

Avant même de se préoccuper des paroles, on peut regarder les images de ce clip. Les deux jeunes hommes de Shin Sekai entrent dans un jardin zen et vont se poster face à un homme et une femme. La femme n’a pas de marque des Illuminati, mais l’homme est une caricature des rappeurs contrôlés. Il est habillé “swag”, avec des marques à la mode (qui confinent au ridicule), affiche une moue dédaigneuse, et surtout porte tout le long du clip une casquette de travers qui lui cache, à dessein, un oeil. Cette attitude est là pour symboliser les Illuminati, reconnaissable à leur usage du symbole de l’Oeil d’Horus.

La charge

Nul doute possible, cet homme assis représente les rappeurs contrôlés par les Illuminati. Son oeil reste caché tout le long du clip.

A la fin de la vidéo, cet homme appelle un ami pour lui signaler avoir trouvé les Shin Sekai. Ce dialogue est un peu mystérieux, mais ressemble aux messages que peuvent s’échanger deux membres d’un groupe caché. L’interlocuteur de l’homme se trouve d’ailleurs, bien évidemment, dans une voiture coûteuse. Ces dernières images rendent le message très clair : les Shin Sekai se rient des rappeurs contrôlés par le luxe des Illuminati.

Les paroles

On peut maintenant analyser les paroles de cette chanson. Nombreux sont les passages qui indiquent que les deux jeunes hommes méprisent les Illuminati.

J’vais t’apprendre deux, trois vérités sur ce Monde de dingues :

Ces paroles arrivent au tout début de la chanson. Le groupe explique qu’il va décrire sa vision du monde.

Mec y’a trop d’mythos sur Terre, ça devient facile d’être du-per

Le “du-per” doit bien entendu se comprendre en “perdu”. Les Shin Sekai dénoncent les mensonges actuels de la mondialisation.

Dur à croire en 2012, des petits taffent dur encore en Chine
Des vêtements faits à la main avec la précision d’une machine

Ce passage complète l’annonce de la critique de la mondialisation. Les vêtements de marques qu’affectionnent les victimes des Illuminati sont créés dans le sang et les larmes des enfants pauvres du monde.

Ne néglige jamais celui qui dit voir ce que tu n’vois pas

Ici, la référence aux Illuminati est très claire. Selon Shin Sekai, ils existent bel et bien et il faut s’en méfier.

Y’a plus d’amitié pour d’l’argent, j’te cache pas que ça m’fait peur
Je n’veux pas finir milliardaire isolé comme Mark Zuckerberg

Ces paroles sont surprenantes, venant d’un groupe de rap. Les Shin Sekai annoncent qu’ils ne veulent pas se faire contrôler par le Dieu Dollar et la société de consommation, chère aux Illuminati.

J’vois des corrompus vendre leur potes pour gagner des points

Les deux jeunes hommes dénoncent les stars qui sont prêtes à tout pour “gagner des points“. On peut se demander auprès de qui ils désirent gagner ces points

Les Illuminati sont réputés surveiller le monde du Show business et choisir leurs prochains poulains, qui leur font des clins d’oeil plus ou moins énormes à chacune de leur apparition publique.

Tout le monde tire la langue c’est fou, j’croirais voir Jordan au panier

Ici les Shin Sekai pourraient parler, au premier degré, de la fatigue inhérente au travail. Mais le fait de tirer la langue (comme Miley Cyrus) est aussi un signe de reconnaissance des Illuminati, qui ont l’habitude de faire ainsi “discrètement” référence au diable.

Et merde, et souvent j’ai rêvé d’une femme sur laquelle j’pourrais compter

Les deux jeunes hommes ne crachent pas sur les femmes, contrairement à leurs collègues rappeurs et aux Illuminati, qui ne voient dans les femmes qu’un instrument de contrôle par le désir sexuel.

Je te klaxonne ma p*** si t’as le boule à Nicki Minaj

Ce ne sont pas les paroles les plus élégantes de cette chanson, mais Shin Sekai énonce ici son mépris pour les Barbie Illuminati façon Nicki Minaj (membre reconnue du groupe occulte).

Enfin, Shin Sekai déclare vouloir “faire le ménage dans le rap“. Ces paroles sont limpides, ils désirent écrémer ce milieu de tous les pantins contrôlés par la consommation à outrance, le sexisme, et ivres de pouvoir et de domination mentale.

Par conséquent, il est fort surprenant de voir le propre frère de Maître Gims, sur le label créé par ce dernier, tirer à boulets rouges sur les Illuminati. Quoi qu’il en soit, que ce soit en bien ou en mal, le thème des Illuminati et du contrôle mental reste un sujet lucratif pour les artistes de notre époque.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien