Notre planète : Taiji, la baie de la honte

claire thomas medium taiji dauphin sang notre planete

L’actualité environnementale fait la part belle au massacre qui règne actuellement à Taiji, petite ville japonaise connue sous le nom de Baie de la honte depuis le film The Cove. 250 dauphins ont été tués la semaine dernière par les pêcheurs japonais. Les raisons de cette tuerie sont simples : les dauphins sont soit vendus dans des parcs aquatiques, soit tués. Faisons un point sur les raisons de ce massacre, qui ose encore porter le nom de ‘tradition’.

Taiji : une ville marquée par le sang

A l’origine, Taiji est une ville où l’on pratique la chasse à la baleine et au dauphin depuis des siècles – ce qui est un fait relativement classique pour le Japon. Marquée par l’interdiction (non respectée, soulignons-le…) de la chasse à la baleine par la CBI en 1986, cette petite ville s’est tournée vers une nouvelle sorte de pêche : la chasse au rabattage.

Mais derrière ce revirement se cache une motivation bien précise : l’argent. En effet, Taiji s’est spécialisée dans la pêche au dauphin, pour sélectionner parmi les centaines de dauphins rabattus une dizaine d’individus (les plus beaux…) qui seront vendus à prix d’or dans les parcs aquatiques du monde entier.

Au-delà de la raison abjecte qui consiste à séparer un animal social et intelligent de son groupe pour qu’il réalise des pirouettes dans un bocal, il est important de rappeler que presque tous les autres dauphins capturés dans la baie sont abattus. Afin d’éviter le déversement trop important de sang dans l’eau (les images à ce sujet sont frappantes), les pêcheurs enfoncent une tige métallique dans la colonne vertébrale du dauphin pour le paralyser puis le hissent sur le bateau pour le dépecer.

Des milliers de dauphins, bébés, adultes en âge de procréer ou même âgés sont tout simplement exterminés pour enrichir l’industrie des animaux en captivité. La viande de dauphin est encore, malgré sa toxicité, encore consommée, même si cela se fait un peu plus rare. Toujours est-il que ce massacre est largement appuyé et soutenu par le gouvernement, qui défend cette pêche et les pêcheurs sous couvert de ‘tradition’.

Quelle que soit la raison évoquée pour justifier cette tuerie annuelle d’une dizaine de milliers d’animaux, elle sera bien entendu absurde. Les dauphins sont reconnus comme des personnes non-humaines intelligentes, vivent en groupe, communiquent…  Cessons d’associer la mort et l’enfermement d’animaux vivants comme un loisir.

Il ne faut jamais oublier qu’en visitant des parcs animaliers comme Marineland ou autre, cela contribue à faire perdurer ce massacre.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien