Le zoo de Copenhague et ses dérives

lion

Le Danemark a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. La ville de Copenhague en particulier a fait couler beaucoup d’encre à cause de son zoo et de ses pratiques particulières. Les défenseurs des animaux condamnent sans arrêt les méthodes discutables du zoo. Nous allons parler aujourd’hui de l’euthanasie de deux de ses lions et deux lionceaux.

Une triste réputation.

Le zoo de Copenhague est aujourd’hui célèbre pour ses méthodes choquantes de gestion d’ animaux. Nous nous rappelons de l’euthanasie d’un des girafons et sa dissection devant les jeunes enfants de Copenhague sous des buts pseudo instructif.

Le zoo avait défendu sa pitoyable décision en prétextant une participation à un programme de l’Association Européenne des Zoos et des Aquariums (EAZA). La raison évoquée pour justifier une telle conduite est la suivante : éviter la consanguinité entre les spécimens de girafe.

Selon le programme de L’EAZA, les gènes de Marius, le girafon, avaient été jugés trop peu spéciaux pour pouvoir être transféré dans un autre zoo du pays. L’animal a donc été euthanasié, disséqué et jeté en pâture aux lions.

Les Lions de Copenhague.

Les responsables du zoo expliquent l’euthanasie des deux lions adultes pour des raisons de réalisme. En effet dans la nature les lions trop vieux sont tués par le groupe de lions.

Les deux lionceaux,ont été quant à eux exécutés, car ils n’étaient pas aptes à survivre dans un milieu sauvage. En effet dans la nature, les lionceaux auraient été tués par le mâle alpha du groupe ou par d’autres prédateurs. Cependant les animaux n’ont pas été disséqués car ils ne représentaient aucun intérêt didactique.

Le zoo de Copenhague a mis en place ce genre de système pour nous présenter une image réaliste et proche de la nature. Il ne faut pas oublier que certaines des espèces dans ce zoo appartiennent à des espèces rares voire en danger. Cette vision a été fortement controversée par les différents organismes de protections des animaux qui désapprouve cette vision qualifiée de cruelle et inhumaine. En effet la plupart des zoos préfèrent la méthode de contraception pour éviter la consanguinité. Et le don des animaux trop vieux .

Il faut savoir que les associations de protection des animaux condamnent souvent les lois du Danemark. En effet il est courant au Danemark de voir fleurir des commerces contre nature, comme la prostitution des animaux pour une clientèle zoophile.

Nous sommes donc en droit de nous poser des questions quant à la légitimité de telles méthodes.

Sources: Le Monde, 20 minutes.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien