Notre planète : la face cachée des zoos

notre planete claire thomas medium zoo

Un girafon en pleine santé abattu puis donné aux lions, un ours polaire mort étouffé en avalant le manteau d’un visiteur… Les zoos sont-ils aussi sûrs qu’ils en ont l’air ? Les conditions de vie des animaux sont-elles respectées comme il se doit ? Lumière sur la face cachée des zoos…

Les zoos ou le paradoxe de la protection des animaux

La mission première des zoos est de «divertir» les visiteurs, qui viennent admirer des animaux de toutes sortes. Divertir en montrant aux gens à quoi ressemblent des animaux différents de ceux qui nous entourent habituellement. Mais il ne s’agit pas de leur unique fonction : les zoos doivent également remplir une mission de conservation. Les établissements doivent en effet  s’investir dans des projets de recherche, protection ou réintroduction d’espèces dans leur habitat naturel. De la poudre aux yeux en quelque sorte !

Cependant, la plupart des zoos ne remplissent pas cette mission de conservation, et les conditions de vie des animaux restent très éloignées de leur habitat naturel : comment un éléphant, qui marche sur de longues distances, peut-il se satisfaire d’un enclos ? Comment un ours polaire peut évoluer dans une bassine et sur du béton ? Même si certains zoos tentent de proposer à leurs animaux des conditions de vie plutôt correctes, une grande majorité d’entre eux néglige les besoins physiologiques mêmes des animaux.

Cette absence de prise en compte des besoins naturels provoque chez les animaux des comportements trahissant leur souffrance : aller-retour, répétition de gestes, apathie… L’ennui et l’isolement des animaux restent un fait préoccupant et témoignent d’un manque de prise en compte du bien-être des animaux.

Mais ce n’est pas tout : comme évoqué au début de l’article, les zoos ont également des pratiques douteuses, comme l’euthanasie : les animaux vieux, ou trop «moches» pour être encore exposés, seront tués. D’autres, comme Marius le girafon, vont payer de leur vie la «consanguinité», caractéristique des animaux vivant au sein de zoos. L’exécution de ce bébé girafe, devant un large public, suscite une vraie polémique. Sa mort était-elle vraiment légitime ? Non, évidemment. Mais elle a au moins le mérite d’amener le débat sur les conditions de vie au sein des zoos, et mettre en lumière les pratiques plus qu’aberrantes de ces établissements.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien