Notre planète : 1ère journée mondiale contre le foie gras

group of ducks jumping a fence

Encore une fois, l’actualité sera au coeur de cet article consacré au foie gras. Le 21 novembre a eu lieu, pour la première fois, la journée mondiale contre le foie gras. Une réelle avancée pour les canards et oies, qui paient chaque année de leur vie la gourmandise de millions de personnes, en France et à l’étranger… Pourtant, depuis quelques jours, on sent un retournement de situation ! A quelques jours des fêtes, faisons un point sur le foie gras…

Pas d’exception française pour la cruauté ! 

Le foie gras est responsable de la mort de 80 millions de canards et 700 000 oies par an, sans compter les millions de canetons broyés alors qu’ils sont encore en vie. Un chiffre considérable qui laisse sans voix, d’autant plus quand on pense aux sévices infligés aux animaux. Revenons un peu sur les pratiques pratiquées dans les élevages français.

Pour produire ce « mets d’exception », les animaux sont entièrement bloqués dans des cages exigües, pour la plupart du temps individuelles, où ils ne peuvent bouger ni leur corps, ni leurs ailes. Ils sont ensuite gavés avec des pompes hydrauliques durant 10 à 12 jours avant d’aller à l’abattoir. Durant cette période, leur foie atteint un volume 10 fois supérieur à sa taille normale, et le taux de mortalité est 20 fois supérieur (à cause des blessures, infections, défaillance des organes vitaux…).

A titre de comparaison, un canard ou une oie reçoit en quelques secondes l’équivalent de ce que représenterait 10 kg de pâtes pour un homme. Une souffrance inimaginable, qu’ils vivent plusieurs fois par jour jusqu’à leur mort. Il suffit de voir les vidéos tournées clandestinement dans les élevages pour voir l’horreur vécue par ces animaux. Aucun discours commercial ne pourra masquer et faire oublier ces conditions de vie !

Aujourd’hui, nous pouvons mettre l’accent dessus, une décision exceptionnelle a été prise par 2 grands noms de la cuisine : Gordon Ramsay (grand chef britannique) et Joël Robuchon, ont pris la décision de ne plus servir de foie gras d’un élevage spécifique, suite à l’enquête menée par l’excellente association L214. Un reportage en caméra cachée qui ne laisse personne indifférent.

Cette décision, applaudie par les défenseurs des animaux, préfigure un tournant pour les animaux. Cela fait également écho à l’interdiction du foie gras votée en Californie.

Aujourd’hui, les mentalités évoluent. On ne peut plus se permettre de consommer en fermant les yeux, il faut accepter de voir la réalité. Si nous avons le choix de tourner les yeux devant tant de souffrance, pensons à tous ces millions d’animaux qui ne peuvent pas les fermer devant la mort et la douleur.

A nous de faire en sorte de changer les choses ! N’achetez plus de foie gras, pensez au faux-gras (ou bien du pâté végétal disponible dans les rayons bio de toutes les grandes surfaces, bluffant sur du pain grillé, avec du citron et un chutney de figue) !

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien