Marie-Anne Lenormand : la sibylle de la révolution

Portrait de Marie Anne Adelaïde Lenormand

Tout le monde connaît les sibylles et oracles grecques, le mythe de Cassandre qui annonçait de terribles nouvelles que personne ne prenait au sérieux. Mais qui est celle qui a modernisé et popularisé en Europe, auprès des plus grands et des plus puissants, la cartomancie ?

Premiers pas vers la divination

Élevée à l’âge de 7 ans par des bénédictines à l’abbaye royale d’Alençon, sa ville natale, Marie-Anne-Adelaïde Lenormand y reçoit une éducation distinguée.

Très rapidement, les sœurs chargées de son éducation sont inquiètes par son changement de comportement : Marie-Anne ne se sépare jamais de son jeu de cartes et fait sans cesse des prédictions surprenantes qui se réalisent très rapidement…

Alertées par de tels agissements, les sœurs contraignent Marie-Anne de quitter le couvent. A sa majorité, elle s’installe à Paris et travaille pour le compte d’une blanchisserie. Quelques temps après, elle fait la rencontre de Madame Gilbert, une diseuse de bonne aventure, qui lui enseigna les rudiments du métier.

Une voyante-cartomancienne accomplie, respectée mais jugée de « foutue conspiratrice »

Âgée de 21 ans, Marie-Anne Lenormand s’établit en tant que libraire et propose des consultations de voyance, qu’elle effectue secrètement à l’arrière-boutique.

De nombreuses personnalités telles que Marat, Robespierre, Saint-Just, Napoléon et sa femme Joséphine de Beauharnais se ruent à son cabinet dans le but de connaître ce que le destin leur réserve.

Malgré tout le respect qu’ont les grands personnages politiques à l’égard de cette cartomancienne, certains la craignent et commencent à trouver son art très dangereux de par ses révélations déroutantes et dérangeantes.

Pour ces raisons, Marie-Anne Lenormand se fait emprisonnée plusieurs fois, pour finalement être libérée quelques temps plus tard, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle.

 

arrestation de Mlle Lenormand

 

Prédictions remarquables de Mlle Lenormand

Voici quelques exemples des surprenantes révélations faites par Mlle Lenormand :

- la mort brutale de Marat, Robespierre et de Saint-Just : « Vous finirez citoyen, sous ce couperet que vous avez tant de fois élevé au-dessus de la tête de vos victimes ». Effectivement, tous les trois furent guillotinés.
– la mort de Louis XVI (également guillotiné).
– le couronnement de la future impératrice : «Tu seras plus qu’une reine ! » (à Joséphine de Beauharnais).
– la défaite des troupes de Napoléon en Espagne qui suscita de très lourdes pertes humaines.
– le divorce de Napoléon et de sa femme Joséphine.
– les différentes arrestations qu’elle subit : « Notre visitte doit vous étonner ? Au contraire, ce calcul me l’annonce… ».
– la défaite des troupes de Napoléon en Russie.

Marie-Anne Lenormand décéda le 25 juin 1843 à Paris, agée de 74 ans et non pas 101 ans comme elle l’avait prédit…

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien