Marcel Belline, « le Prince des voyants »

AVT_Marcel-Belline_5817

Marcel Belline a été l’un des plus grands voyants du XXIème siècle.

Médiatisé en France et à l’étranger, il est resté un voyant humble et centré sur sa mission, jusqu’à la fin de sa vie.

Un jeu de cartes divinatoires -l’Oracle de Belline-porte son nom.

 

Rien ne destinait Marcel Belline au métier de voyant

Et pourtant, il faut parfois attendre plusieurs années pour trouver la voie qui nous mène à une véritable présence à soi.

Marcel Belline qui est né en 1924, était féru d’art et d’histoire. Jeune adulte, il a travaillé dans le domaine du négoce d’art.

À la recherche de l’objet rare, il n’a eu de cesse de chercher, d’explorer, de fouiller.

Le destin lui a fait un premier clin d’œil lorsqu’il est tombé un jour, sur le livre « Essai de chiromancie moderne » de Jean de Vignes Rouges.

Marcel Belline a dévoré cet ouvrage. Perfectionniste, il est devenu un expert de la lecture des lignes de la main.

Marcel Belline a continué sur sa lancée. Il a étudié toutes les disciplines liées aux arts divinatoires : numérologie, astrologie, tarologie…etc.

Il menait toujours sa carrière professionnelle avec brio.

Mais un événement personnel a bouleversé sa vie.

Un voyant exceptionnel, plébiscité par les médias.

Un voyant exceptionnel, plébiscité par les médias.

 

 

La maladie l’a révélé à lui-même

Atteint par une mauvaise grippe qui s’était aggravée, Marcel Belline a été  hospitalisé dans un sanatorium, au cœur des Alpes.

Un jour,  il a été confronté à des douleurs intenses au niveau du ventre.

Marcel Belline savait très bien que cette souffrance ne lui « appartenait pas ». Elle était celle d’un patient, placé dans une chambre à côte de la sienne.

Certain de son fait, Marcel Belline a alerté les infirmières. « Ce monsieur est en train de faire une occlusion intestinale, c’est urgent ! »,  a t’il dit.

Perplexes, celles-ci ont tout de même écouté le conseil de ce patient « à part ».

Et fort heureusement car le diagnostic posé par Marcel Belline était tout à fait exact.

Suite à ce premier ressenti déroutant, Marcel Belline a appris à se faire confiance, et à être plus à l’écoute de sa clairvoyance.

Il a pourtant attendu plusieurs années, avant de se lancer.

C’est en 1955 qu’il a ouvert son cabinet de voyance au 45, rue Fontaine dans le XIXème arrondissement de Paris.

 

 

Un ouvrage sur les échanges de Marcel Belline avec son fils décédé.

Un ouvrage sur les échanges de Marcel Belline avec son fils décédé.

Une renommée internationale

Marcel Belline est rapidement devenu le « voyant » qu’il fallait consulter.

Sincère, humble, il ne promettait pas la lune. D’une grande honnêteté, il a gagné ses lettres de noblesse.

C’était un « Prince », doté de belles valeurs humaines.

Les médias ont commencé à s’intéresser à cet homme fascinant, que l’on surnommait le « Mage Belline ».

Le voyant s’est essayé à l’exercice périlleux des prédictions pour la France et  le monde. Celles-ci, en grande majorité, se sont révélées exactes.

 Du lancement de « Spoutnik », au suicide de Marylin Monroe en passant par la mort des frères Kennedy….Marcel Belline avait tout vu, avec un temps d’avance sur les événements. Les journaux du monde entier ont rapporté ces faits.

Marcel Belline a connu la gloire, mais dans l’ombre, il a dû faire face à une épreuve ignominieuse : le décès de son fils unique, Michel, en 1969, dans un accident de voiture.

Marcel Belline, fou de chagrin, a réussi à communiquer avec l’esprit de son fils défunt. Il a écrit un magnifique ouvrage sur cet échange entre terre et ciel : « La troisième oreille ».

Après 30 ans mis au service de ses consultants, Marcel Belline a rejoint le monde des étoiles en 1994.

Voici une vidéo sur Marcel Belline :


 

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien