Les relations toxiques : comment s’en libérer ?

lien toxique une

Certaines relations amicales, amoureuses ou professionnelles peuvent nous étouffer et nous couper les ailes.

Que faire lorsque nous vivons un tel emprisonnement?

 

Nous avons tous vécu un jour une relation déséquilibrée où nous nous sommes sentis pris au piège.

Des émotions, des sentiments qui s’imbriquent de manière sournoise et la toile d’araignée est tissée.

Pour sortir de ces relations dites toxiques, il faut avant tout les regarder en face, sans détourner le regard.

 

Qu’est-ce qu’une relation toxique?

 

Ce genre de lien peut se tisser dans n’importe quel secteur de notre vie.

Au travail, il peut s’agir d’un collègue soucieux de votre bien-être, trop intrusif qui vous donne des conseils de vie car il « sait ce qui est bon pour vous ». Les dégâts peuvent être terribles. On vous pousse à changer de service, à quitter votre conjoint…

Cela peut être un patron qui vous conduit à en faire toujours plus, et qui vous envoie au passage quelques remarques blessantes. Mais il est tellement brillant, il a confiance en vous alors vous acceptez !

pervers narcissiques

 

En amitié, il est aussi courant de vivre des « relations prison ».

Une amie si généreuse qui prend votre vie en main, qui vous détourne de votre vrai chemin…Cette personne merveilleuse attend de vous une présence de tous les instants, et une vraie reconnaissance. Alors vous culpabilisez. Vous rentrez peu à peu dans son jeu. Vous étouffez.

En famille, ces relations sont souvent encombrantes. Un parent vous oblige à suivre tel type d’études (il se sacrifie au passage pour vous payer « votre devenir »), il influence votre vie amoureuse en émettant des avis sur votre compagnon.

Il peut aussi être question d’un parent trop anxieux qui veut vous garder auprès de lui, même si vous êtes adulte.

Malgré le lien affectif évident, vous vous sentez ligotés. Et vous culpabilisez encore et encore…

Enfin, en amour, la relation toxique peut détruire.

Un exemple qui parle de lui-même : au début d’une relation toxique, un conjoint exclusif et parfois jaloux peut donner l’illusion de vous aimer à la folie. C’est flatteur pour votre ego mais seulement pour un temps…

liens toxiques 2

Car la relation d’emprise fait rapidement des dégâts : perte de confiance en soi, culpabilité, sentiment de contrainte…Vous vous détournez de vous-même et vous devenez ce que l’autre attend de vous.

Jusqu’au jour où votre regard change. Vous ouvrez les yeux.

Comment se libérer d’une relation toxique ?

Les signes qui nous alertent sur la réalité d’une relation malsaine, sont souvent indirects.

Malaise physique avec des mots de tête récurrents, mal au dos, fatigue persistante….Votre capital énergie est bloqué.

Notre corps nous parle.

Il faut réagir vite, et se faire aider, pour faire circuler à nouveau cette énergie vitale.

Certains blocages pourront se dénouer. Viendra alors le temps de la prise de conscience.

On dit souvent « quand tu ne sais pas comment agir, prends une feuille blanche et tu écris les points positifs et négatifs de la situation ». Ce conseil tient du bon sens. Et il est très efficace. Encore faut-il accepter la conclusion qui ressort de ce petit exercice…

Il existe de nombreux livres traitant des relations toxiques.

fabrique homme pervers

Dominique Barbier, psychiatre et psychanalyste, a publié « La fabrique de l’homme pervers », aux éditions Odile Jacob. Il explique le mécanisme qui s’enclenche dans toute relation toxique.

Le langage est clair et il expose les différentes voies qui permettent de sortir d’un tel engrenage.

Autre ouvrage intéressant sur le sujet, celui de la psychologue Béatrice Copper-Royer, « Quand l’amour emprisonne » (coécrit avec la journaliste Marie Guyot aux éditions Albin Michel).

L’auteure s’est appuyée sur de nombreux témoignages. Elle a notamment décrit les profils psychologiques de ces personnes qui emprisonnent et de celles qui deviennent des proies.

 

cov livre quand amour emprisonne

 

Prendre de la hauteur sur son histoire

Ces écrits permettent de prendre de la distance avec son propre vécu.

Bien entendu, il ne faut pas voir un pervers narcissique en chaque personne qui semble vous emprisonner.

Une relation toxique ne conduit pas inévitablement à une rupture. Un dialogue constructif avec la personne qui veut vous « posséder », parfois sans en avoir réellement conscience, une aide extérieure pour reprendre confiance en soi et pour gagner en liberté intérieure sont des chemins possibles pour guérir.

Dans son livre, Dominique Barbier explique que ces relations sont de plus en plus fréquentes.

Voici un extrait de son livre « La fabrique de l’homme pervers » :

« La société d’aujourd’hui, fondée sur la jouissance et l’individualisme fabrique de plus en plus de pervers. Pour s’en prémunir, il faut retrouver le sens de certaines valeurs comme celles de l’altérité, de l’effort, des relations qui se construisent peu à peu, sur la base de la confiance ».

Pour aller plus loin, une vidéo de la psychologue Béatrice Copper-Royer, auteure du livre « Quand l’amour emprisonne », avec à ses côtés la journaliste Marie Guyot :

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien