Les cartels pharmaceutiques

images

Retour sur l’historique des cartels pharmaceutiques et l’occultation de thérapies alternatives. La santé, un secteur qui rapporte gros à la Finance Internationale, encore plus que les guerres.

La Fondation Rockefeller

Dans les années 1860, William Avery Rockefeller “Old Bill”, qui était un marchand en “pharmaceutique”, s’est mis à vendre des flacons de pétrole en faisant croire aux acheteurs que c’était un traitement contre le cancer. Il achetait alors la fiole à la Standard oil 21 cents, pour la revendre 2 dollars. Ce “remède” était baptisé Nujol  (New oil) et l’entreprise fut un succès.

D’autres noms célèbres pratiquaient la même escroquerie. Cependant, les médecins décrouvrirent que le produit en question provoquait de graves maladies (dont une mauvaise absorpsion des vitamines). C’est alors qu’il fut décidé d’y ajouter quelques éléments supplémentaires, en particulier du carotène (un anti-oxydant). Surtout, le sénateur de New York, Royal Samuel Copeland était payé 75000 dollars par an pour promouvoir “le Nujol”. D’ailleurs les vitamines ont été découvertes à peu près à la même époque, et il fut vite compris que ces molécules pouvaient avoir de larges effets positifs pour la santé. Mais les recherches à leur sujet furent par la suité abandonnées, car les vitamines ne peuvent pas être brevetées.

En 1925, le 1er cartel chimico – pharmaceutique est créé en Allemagne:  composé des multinationales Bayer, BASF ainsi que de la firme I.G. Farben qui sera une entreprise tristement connue par la suite à cause de ses rapports directs avec les camps de concentration et d’extermination allemands durant la 2ème guerre mondiale. A la base, ce cartel avait été créé pour s’opposer à l’égémonie de la Fondation Rockefeller outre-atlantique. En 1929, ces 2 groupes s’entendent afin de diviser le monde en sphère d’intérêts. Pendant la 2ème guerre mondiale, I.G. Farben teste ses produits chimiques sur les prisonniers des camps.

En 1945, la guerre étant gagnée par les alliés, c’est la Fondation Rockefeller qui gagne la mise et les actions des perdants, ainsi que d’autres groupes comme Rothschild et J.P. Morgan au Royaume-Uni.

Voici donc comment l’une des plus grandes entreprises pharmaceutique mondiale a vu le jour.

 

Quelques chiffres

Dans le livre “La guerre des médicaments”, l’auteur Dirk Van Duppen indique que des 500 entreprises américaines, la plus fructueuse est bien l’industrie pharmaceutique.

-En 2002, les 10 plus grandes entreprises dans ce domaine atteignaient un bénéfice de 35,9 milliards de dollars

-Le marché des vaccins anti-grippaux occupe 25% de la part totale des vaccins avec une estimation en 2008 de 14 milliards de dollars

la vaccination

La vaccination.

 

Médecine chimique et médecines “parallèles”

La médecine classique dite “allopathique”, ne s’occupe et ne traite le plus souvent que des symptômes et non des causes de la maladie, et pour elle le corps est simplement une machine complexe qu’il convient de réparer si besoin, tel un véhicule que l’on amène au garage. Cependant ici, la différence logique est qu’un être humain possède un esprit, une âme.

C’est ici qu’entrent en jeu certaines médecines dites “parallèles”. L’approche n’est pas du tout la même, puisque les médecines sérieuses sur le sujet, dites “holistiques”, traitent le corps et l’esprit comme un ensemble cohérent et indissociable.

L’Epigénétique, par exemple, mise en avant par le Dr Bruce Lipton, est une branche de la physique quantique qui étudie l’influence de l’esprit et de l’environnement sur les gènes. C’est surtout l’esprit qui guérit ici, grâce à des techniques particulières. Bien entendu, il y a toute une liste de médecines naturelles, comme la phytothérapie, l’homéopathie, l’acupuncture, etc… Et les résultats sont plutôt bons, voire supérieurs dans bon nombre de cas et sans les inconvénients des substances chimiques.

En 1994, fut édité un ouvrage explosif exposant les cartels pharmaceutiques: “la Mafia Médicale” de Ghislaine Lanctôt. Cette dame incroyable, ancien médecin, a été poursuivie en justice suite à ses révélations. Parmi ses dénonciations figurent l’inutilité et même la dangerosité des vaccins, une entreprise lucrative comme elle l’explique en détail, et comme exposé plus haut. Toute la “science” des vaccins est basée sur au minimum une erreur. Elle parle également de certains traitements contre le cancer qui ont fait leurs preuves et qui sont étouffés (car non rentables), explique de bout en bout que le système est un “système de maladie” et non un “système de santé”.

Aujourd’hui, Ghislaine Lanctôt n’est plus médecin, mais continue notamment à faire des conférences sur le sujet, ainsi que sur la “Conspiration” en général. Car elle a vite saisi que les noms qui revenaient dans le milieu médical étaient pour la plupart les mêmes que ceux que l’on retrouve en finances, politique, etc… Chaque secteur s’imbriquant aux autres telles les pièces d’un puzzle.

 

Quelques scandales et le Codex Alimentarius

Chiffres donnés selon le journal Libération en date du 16/11/2010:

Août 1972 : une mise en garde est émise contre le “talc Morhange”, qui contient par erreur un bactéricide. Cela se solde par la mort de 36 bébés et de 200 autres de blessés.

1977 : le “Distilbène, un médicament pour prévenir certains problèmes liés à la maternité, est en contre-indication. Pourtant, environ 160000 enfants se le verront prescrire. Les jeunes femmes ayant pris ce produit ont des risques de cancer du vagin et du col de l’utérus.

Entre 1976 et 2009, le “Benfluorex”, principe actif du fameux “Médiator”(un anoxérigène) a été administré à environ 5 millions de français et serait responsable de milliers de morts selon l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé)

Mediator

Le scandale du mediator.

Selon le journal Le Monde en date du 27/05/2013:

Le professeur Bernard Bergaud estime “qu’il y a chaque année en France 18000 morts directement liés à la prise de médicaments. Un tiers de ces décès correspond à des prescriptions qui ne sont pas justifiées”.

Le “Codex Alimentarius”:

En 1955, l’Industrie Chimique Pharmaceutique Mondiale s’est regroupée et mise en rapport avec la Chambre de Commerce Internationale des Nations Unies ainsi que du gouvernement allemand. Le but étant de faire adopter des directives rendant hors la loi toute thérapie naturelle, complément alimentaire, restrictions sur les vitamines, etc… Susceptibles de faire leurs preuves. Le 13 mars 2002 en Europe, de nouvelle lois coercitives sur les “médecines parallèles”  et en faveur de l’Industrie pharmaceutique furent adoptées, malgré près de 438 millions de pétitions envoyées aux euro-députés (SIC)…

Pour les Financiers mondiaux et leur Nouvel Ordre Mondial, tout s’achète et se vend y compris la santé. Ils n’ont aucun scrupule à laisser mourir des gens, des enfants, alors que des traitements existent pour des maladies même dites “incurables”.  On sait d’ailleurs qu’eux mêmes recourent souvent aux pratiques qu’ils condamnent (exemple avec François Mitterrand et les produits Beljanski, ainsi que Tony Blair en Angleterre), c’est donc une énorme hypocrisie. Certains traitements très efficaces comme la vitamine C à hautes doses, le laétrile (vitamine B17), le THC des cannabinoïdes, ou encore les produits appelés “M.M.S.”  qui affichent pourtant beaucoup de succès sur différents cancers, ou autres maladies graves par exemple, sont ridiculisés ou accusés d’êtres trompeurs. A cet égard le produit “M.M.S” (Supplément Minéral Miracle) subit une véritable campagne mensongère tentant de faire passer ce produit pour un poison et un procès est actuellement en cours aux USA. Bien d’autres solutions naturelles existent encore. Des gens sont poursuivis en justice pour avoir utilisé ces thérapies, mis en prison, quand bien même des preuves existent pour démontrer que ces personnes ont sauvé des vies.

Voici une conférence intégrale de Ghislaine Lanctôt sur la Mafia Médicale :

 

Sur le Codex Alimentarius : http://www.codexalimentarius.org

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien