Les bases secrètes à travers le monde – 3ème partie

hqdefault-1

Avec ce 3ème article de notre dossier concernant les fameuses bases “secrètes” disséminées sur la planète, nous restons aux Etats-Unis (le précédent article traitait de la base de Dulce) pour parler de la célèbre Zone 51. Celle-ci est très populaire surtout depuis la fin des années 80, suite à certaines révélations controversées. Depuis, le terme “Zone 51” est dans l’esprit de nombreux chercheurs et ufologues, et cette installation mythique se retrouve même dans certains films Hollywoodiens. Nous allons également apporter un témoignage édifiant d’un scientifique français.

Le complexe de Nellis Force Range

En 1950 le président Truman décide de la création d’une base, Nellis, dans une portion du désert du Nevada et où se trouve déjà le site d’essais nucléaires. A l’abri des regards, celle-ci aura pour but de travailler sur de la technologie militaire de pointe, entre autres des prototypes d’appareils volants perfectionnés et des armes nouvelles.

zone51

Un plan de la base de Nellis où figure la Zone 51. Source: Paranormal.info

A l’intérieur de cette installation déjà sous le sceau du secret, se trouve un endroit dénommé “Zone 51” avec un niveau d’accès plus élevé encore. C’est une compartimentation où sont étudiés les projets les plus sensibles de la base. Pour donner une idée de l’ampleur de la sécurisation de l’endroit, il y a un périmètre de 40 km tout autour avec interdiction d’y pénétrer sans autorisation expresse, des caméras de surveillance et des détecteurs de mouvement ainsi que des chasseurs prêts à décoller en cas de survol illégal.

Beaucoup de témoignages signalent des lumières dans le ciel la nuit et des vols d’essai. Personne ne nie que des tests ont lieu sur des appareils bien terrestres. Mais peut être pas tous…

Les révélations inattendues d’un certain Bob Lazar

En 1989, lors d’une émission consacrée aux mystères et à l’ufologie, un “témoin” sous couvert d’anonymat surprend tout le monde en déclarant être un physicien de haut niveau travaillant dans cette base secrète. Il affirme d’emblée qu’il y existe un programme d’étude de 9 objets volants d’origine extraterrestre tentant d’adapter pour des applications ultra-secrètes cette technologie exogène.

Quelque temps plus tard après cette 1ère interview, l’individu en question révélera sa véritable identité afin de mieux garantir sa sécurité, comme il le dira lui-même. Il s’agit en fait de Robert (Bob) Scott Lazar (né en 1959), un jeune scientifique et ingénieur. Cette fois, Bob Lazar fera des déclarations complémentaires et plus explosives.

Il déclara qu’à l’intérieur même de la Zone 51 se trouve encore une autre installation compartimentée, le “S-4” près du lac asséché Papoose, et que c’est ici que sont entreposés les 9 “soucoupes” pour examen. On l’aurait amené une première fois sans plus d’explications, et il pensait simplement avoir devant lui de nouveaux appareils ultra-perfectionnés typiquement terrestres. D’après ce qu’il dit, c’est en pénétrant à l’intérieur d’un des objets qu’il se serait rendu compte que celà n’était pas du tout de confection humaine, à cause par exemple des sièges trops petits.

hqdefault

Robert “Bob” Scott Lazar

Bob Lazar continue ses révélations en affirmant qu’on lui aurait remis différents dossiers explicatifs sur la provenance des appareils et de leurs occupants, originaires selon lui de la constellation Zeta réticuli située à 39 années-lumière. Dès lors, son travail aurait été de comprendre le système de propulsion d’une des “soucoupes”. Ses investigations et celles de ses collègues auraient amené à la conclusion qu’un minerai de couleur orange dénommé “l’élément 115” était en quelque sorte le carburant qui produisait de l’anti-matière et était capable de tordre l’espace-temps pour effectuer des vols interstellaires.

La position officielle et les observations d’autres scientifiques concernant cette affaire

Les déclarations de Bob Lazar on fait le tour du monde, et le gouvernement américain a toujours farouchement nié l’existence de la Zone 51. Cependant en 2013, un document déclassifié après une demande officielle faite sous la pression pour avoir des explications, révèle enfin que cette base existe mais qu’elle avait surtout pour but de mettre au point le fameux avion-espion U2 pendant la guerre froide. Pas plus.

Les divers scientifiques ayant écouté ce que disait Bob Lazar n’ont jamais nié que celui-ci devait être effectivement un physicien, mais trouvaient ridicules certaines de ses affirmations, surtout concernant “l’hypothétique élément 115“, puisqu’en 1989 il n’avait pas été découvert et celà ne restait que de la théorie.

Electron_shell_115_ununpentium

Représentation de l’Ununpentium, l’élément 115 cité par Bob Lazar

Or en février 2004, une équipe de chercheurs scientifiques russes de l’Institut Unifié de Recherches Nucléaires et leurs collègues américains du Laboratoire Lawrence Livermore, découvrent et parviennent à synthétiser l’Ununpentium qui prend donc la place 115 du tableau de Mendeleïev (classification de tous les éléments chimiques connus). Cette découverte est officialisée en 2015, laissant les scientifiques stupéfaits par les déclarations de Lazar qui on le rappelle, datent de 1989.

A noter également que le Dr Robert Krangle, physicien, confirme la présence de Bob Lazar à un poste haut placé aux laboratoires de Los Alamos. Robert Krangle est un physicien de haut vol, qui a déposé une cinquantaine de brevets. En effet, il n’existait jusqu’à une époque récente aucune trace éventuelle du parcours universitaire de Lazar, et aucun témoignage complémentaire pouvant donner du crédit à ses affirmations.

Les déclarations stupéfiantes d’un scientifique français

Il nous arrive de citer parfois certaines révélations d’une de nos connaissances, un scientifique désormais à la retraite, mais qui travaille encore sur certains dossiers. Nous le faisons car celui-ci a une carrière assez impressionnante à son actif et qu’il nous en a fourni des preuves. De plus c’est quelqu’un de fort sympathique, et qui du fait de son certain âge nous délivre des informations incroyables sur des sujets brûlants.

Il y a quelque temps, il nous a téléphoné car il voulait convenir d’un rendez-vous en disant qu’il avait des choses importantes à dire concernant la Zone 51 et ses activités.

ob_330011_extrat-trans-1

Représentation d’êtres translucides, ressemblant à la description qui nous en a été faite et qui collaboreraient avec des humains dans la Zone 51. Source: Ovniparanormal-overblog.com

Nous avons eu un très long entretien ensemble et voici ce qu’il nous a dit et que nous reproduisons textuellement: un de ses collègues scientifique qu’il n’avait pas revu depuis quelque temps lui a révélé revenir d’un emploi de 6 mois dans la Zone 51. Ce scientifique aurait collaboré avec des extraterrestres dans le secteur de la biotechnologie

Celui-ci a donné des détails: il s’agirait d’entités en provenance de la constellation d’Andromède, au physique “translucide” dont on pouvait voir les organes à travers le corps et avec l’incroyable possibilité de prendre l’apparence de toute personne en la touchant! Ils pouvaient donc passer inaperçus en dehors de la base et ces extraterrestres mettraient 1 semaine pour venir sur Terre, en utilisant des “trous de ver” (ponts Einstein-Rosen). Notre ami scientifique nous a expliqué que son collègue avait un panel de connaissances très importantes, et que lui-même en était étonné. Nous ne pensons pas à des mensonges de la part de notre connaissance, et s’il y a mensonges, ils sont du fait de son collègue.

Quoi qu’il en soit, il était vraiment sidéré et même si évidemment il ne pouvait confirmer ce qu’on lui a dit, il penchait assez pour l’authenticité du témoignage. Plus tard en cherchant de notre côté, nous nous sommes aperçus qu’il existait effectivement des rapports d’observations de ces “êtres translucides” (pas sur la zone 51) et que divers textes anciens mentionnaient des entités en provenance de la constellation d’Andromède. A suivre, donc…

Le prochain article de ce dossier se portera sur l’aéroport de Denver, un lieu très étrange et empreint de symbolisme satanique malsain…

Vidéo sur une partie des déclarations de Bob Lazar et concernant l’élément 115:

Vidéo sur des révélations d’un ancien agent de la CIA sur la Zone 51:

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

Les bases secrètes à travers le monde

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien