L’enfant intérieur : la résilience & exercices

enfant-interieur2

Nous, adultes, avons tous et toutes un parcours de vie propre à notre histoire. L’être que nous sommes devenu a été forgé et façonné de par l’éducation que l’on a reçue, les expériences, les épreuves, les souffrances mais aussi, et heureusement, par les moments de bonheur que nous avons pu traverser.

Le terme de résilience vient cependant nous rappeler que l’on ne reproduit pas forcément ce que l’on a pu vivre durant notre enfance. Certaines personnes resteront dans ce schéma, formatées, car leur ascension intellectuelle, psychologique et physique, n’aura pas été programmée pour pouvoir se sortir de ce cadre imposé. D’autre part, ce même terme de résilience, lorsqu’il s’applique à notre être, nous permet de rebondir, de casser les schémas négatifs qui nous avaient été imposés lorsque nous étions enfants. On ne parle pas ici seulement de souffrance, violence ou maltraitance, mais bien du cadre, de la structure familiale et affective au sein desquels nous avons évolué.

L’enfance, cette période de la vie où tout se bâtit, où chaque instant compte.

Arrivées à l’âge adulte, certaines personnes se surprennent à reproduire encore et encore les mêmes erreurs : l’histoire se répète, la vie se confronte à nous et s’acharne à nous faire revivre sans cesse les mêmes épreuves. Et même si nous nous en sortons, à la prochaine étape, l’histoire se reproduit encore. Sachez qu’il y a ici un message à décoder et que si vous replongez dans vos souvenirs d’enfance, alors peut-être qu’à ce moment-là vous comprendrez.

Votre enfant intérieur est précieux, il vit en vous et vous devez le considérer comme une personne à part entière. Il est la mémoire de votre vie, est présent et le sera pour toujours. Voilà pourquoi vous devez en prendre soin.

Les exercices de méditation qui suivent sont des exercices de guérison et d’amour. Ils pourront vous faire voyager vers des sensations enfouies depuis trop longtemps, refoulées. Et pourtant ces ressentis-là doivent être extériorisés pour permettre une libération des émotions, source de souffrance depuis trop longtemps, et qui sont donc à l’origine de toutes ces histoires qui ne cessent de se répéter, de ces spirales sans fin dans lesquelles nous pouvons rester emprisonnés.

1er exercice : l’enfant intérieur

Fermez les yeux, détendez-vous, au son d’une musique relaxante ou d’un silence absolu.

Respirez profondément et faites le vide dans votre esprit.

Maintenant voyez cet enfant: VOUS.

Voyez-le, ressentez-le…

Parlez-lui, dites-lui à haute voix ou en pensée à quel point il est aimé, que rien n’est sa faute, qu’il est un être merveilleux. Dites-lui qu’il peut désormais se libérer de toute souffrance, de tout sentiment de pesanteur, de culpabilité…. Visualisez-le, et prenez-le dans vos bras, cajolez-le, entourez-le d’un amour inconditionnel.

 En fin de méditation, dites-lui que désormais il peut être en paix, léger et redites-lui ces mots simples et si importants : JE T’AIME.

2ème exercice: la voix de l’enfant

Mettez-vous dans le même état méditatif que dans l’exercice précédent.

Vous allez maintenant vous imaginer sur une route de campagne, avec des champs à perte de vue. Le soleil brille et réchauffe tout votre être. Vous marchez sur cette petite route déserte et ensoleillée, vous percevez le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les herbes hautes, vous marchez tranquillement en faisant attention à chaque détail qui pourrait surgir de votre esprit et s’immiscer dans votre méditation.

 Mais attention si, par exemple, vous apercevez une maison, n’y rentrez pas, là n’est pas le but. Si toutefois votre esprit insiste pour y pénétrer alors allez-y mais ne vous y attardez pas.

 Vous devez reprendre votre marche, votre ballade sur cette petite route lumineuse.

 Alors que vous marchez encore et encore, vous apercevez au loin un groupe d’enfants, faisant la ronde, s’amusant et respirant la pureté et la joie de vivre.

 Vous arrivez donc devant eux et leurs rires vous font un bien fou car leur innocence et leur Spontanéité sont un fabuleux trésor.

 Dans ce groupe d’enfants, il y en a un qui attire tout particulièrement votre attention. Il s’écarte du reste de sa bande puis s’avance vers vous. Il vous prend la main et vous plongez dans son regard : il a un message à vous délivrer. Alors écoutez-le, ses paroles seront un merveilleux cadeau, des paroles sages, dont vous devrez tirer des leçons et qui guériront une partie de vous.

 Vous pouvez renouveler ces exercices chaque jour, le but étant de laisser parler cet enfant qui Sommeille en vous, de le laisser se libérer.

Bonne méditation.

Allison

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien