De l’ego au cœur

Mental illness

Etes-vous sur le bon chemin?
Il faut tout d’abord comprendre cette notion d’ego qui est la clé d’une approche spirituelle! La spiritualité est une voie d’éveil et de croissance et pour l’atteindre, il faut lâcher prise !

Qu’avons-nous, au juste, à « lâcher » ?

Dès les premiers pas, il faut donc prendre conscience de l’ego.
Qu’est-ce que l’ego ? C’est en quelque sorte ce sentiment que l’on a « d’être » ou « d’avoir ». C’est une identité.

Il est omniprésent et prend plus ou moins de place au sein de notre conscience. Il n’est donc pas matériel et ne repose sur rien. « Moi, j’existe indépendamment du tout, séparé, seul face à l’autre ». C’est ce sentiment d’individualité.

C’est lui qui juge, qui critique, qui culpabilise. C’est lui qui a peur, qui se défend, qui doute… C’est aussi cette part de l’âme orientée vers le monde matériel, externe.

L’ego nous incite donc à imposer notre volonté, à tout diriger, à réfléchir sans arrêt, à batailler… Vous l’avez compris, l’ego n’aime pas lâcher prise et déteste l’abandon.

L’ego est de l’ordre du mental.

Le mental est aussi notre logique, notre raisonnement, notre compréhension. Nous l’utilisons tous pour poser et résoudre des problèmes.

Il nous permet d’analyser, de créer, de réfléchir… C’est en quelque sorte un mental intelligent. Cette partie est donc indispensable.

Il faut donc se libérer de cette partie de nous qui est sous l’emprise de la peur et du besoin. Cette peur profonde et le besoin de confirmation extérieure peuvent longtemps rester cachés comme motivation réelle de bon nombre de nos actions. Il faut en être conscient dans un premier temps et vouloir aspirer à autre chose.

Vous êtes maintenant sur le bon chemin et nous pouvons marcher ensemble vers une conscience fondée sur le cœur.
Nous allons faire l’expérience du vide et faire que l’ego ne dirige plus la conscience de l’âme.

Il peut être terrifiant de faire face à notre vide intérieur en pleine conscience. Il faut pourtant aller à la rencontre de nos ténèbres intérieures.

Il faut donc y faire face car sinon nous aurons toujours besoin d’élaborer des stratégies pour que la vie soit supportable. L’ego cherche toujours à résoudre le problème en tournant notre conscience vers l’extérieur. Il essaie de soulager la douleur intérieure en se nourrissant d’énergies du dehors.

coeur-conscience
Nous aspirons tous à l’amour inconditionnel. Cet aspiration est celle d’être complètement conscient et donc un avec notre être véritable.

Notre essence est notre porte d’accès à l’amour inconditionnel et nous ne pouvons y accéder qu’en traversant la peur et les ténèbres qui nous entourent. C’est pourquoi il faut se tourner vers l’intérieur. La conscience est la lumière et elle n’a donc pas besoin de combattre l’obscurité. Sa simple présence la dissipe.

Nous avons besoin d’aller en nous pour obtenir de l’amour. Aimer signifie nous accepter tels que nous sommes.

L’ego procède à l’opposé car il aspire à l’amour en désir de reconnaissance. Il recherche constamment une confirmation externe, qui rassure. Ce n’est donc pas le chemin à prendre pour trouver la paix et être heureux.
Le premier pas à faire est de s’abandonner à ce qui est et accepter tous les aspects de notre être dans la lumière de notre conscience. Quand l’âme fait l’expérience du vide et du doute, il est possible de rencontrer tous les sentiments cachés auparavant dans l’ombre et d’y faire 7600_2face. Ces émotions sont la porte d’accès à notre être véritable.

En explorant ce que nous ressentons réellement au lieu de ce que nous sommes censés ressentir, nous restaurons notre spontanéité et notre intégrité.

C’est la rencontre avec notre enfant intérieur. Contacter nos sentiments et nos émotions véritables nous met sur le chemin de la libération.

Nous prenons conscience d’une partie de nous-même plus profonde et avons un aperçu de qui nous sommes vraiment, de notre caractère unique, individuel. Il y a bien une part de nous qui ne dépend pas de notre entourage, de nos parents, de notre travail et de nos relations.

Si nous nous ouvrons à la réalité de l’amour, la réalité du cœur, nous lâchons prise du jugement.

Nous acceptons qui nous sommes à cet instant. C’est là que nous sommes capables de nous guérir et redevenir maître de notre réalité.

Une fois notre responsabilité acceptée, nous sommes libres de continuer notre chemin et ne restons plus accrochés à un aspect de ce que nous avons été dans le passé. C’est la reprise avec notre conscience divine, notre essence.

Cela prend du temps pour apprendre à écouter son cœur, à faire confiance à ses messages et agir en conséquence. Quand vous relâchez le contrôle, vous permettez à la magie de la vie de se déployer. Tout ce que vous avez à faire est d’écouter.

Soyez attentifs à ce qui se passe dans votre vie, à vos sentiments, à vos rêves et à vos désirs. Nous sommes les maîtres, les créateurs de notre réalité. Si vous la créez à partir de la confiance et du lâcher prise, vous recevrez tout ce que vous désirez. En vérité, il n’y a rien à faire, excepté être.

970

L’acceptation de soi est une forme d’amour et l’amour est le sentiment le plus puissant pour attirer des changements positifs. Ressentez votre énergie, tous vos sentiments. Embrassez ce que vous êtes, soyez à l’aise avec vous, regardez vos fêlures avec le sens de l’humour. La perfection est juste une illusion.

Créer votre réalité à partir du cœur, c’est reconnaitre votre lumière, ici et maintenant.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien