Le lien entre les rêves et les cauchemars

interpretez-vos-reves-larheurte-marielle-765098

Pour poursuivre notre découverte de la signification des rêves, je suis retournée voir Marielle Laheurte. Et aujourd’hui elle va nous expliquer s’il y a un lien entre les rêves et les cauchemars

H.V : Bonjour Marielle, pouvez-vous m’expliquer ce qu’est un cauchemar et son but ?

M.L : Les cauchemars sont des signaux d’alarmes concernant notre comportement, nos émotions. Ils sont généralement protecteurs. Ils nous préviennent des mauvaises choses. Ils veulent nous dire qu’il faut prendre en considération ce qu’il se passe en nous. Ils sont initiatiques.

H.V : Est-ce qu’il y a une différence entre les cauchemars répétitifs et les cauchemars que l’on fait une fois ?

M.L : Oui, il y a une différence. Il y a effectivement des cauchemars ponctuels et des cauchemars récurrents. Il est très important de comprendre  les récurrents car ils signifient que l’on a un comportement que l’on arrive pas à changer. Ils nous avertissent que ce comportement il faut qu’il se modifie.

H.V : Comment le rêve arrive-t-il à nous faire comprendre qu’il faut changer de comportement ?

M.L : Il faut dédramatiser les cauchemars car ils ont des sens symboliques et le rêve exagère les situations pour nous faire régir.

Pour parler d’une colère pour un enfant, il va prendre un grand monstre qui le mange ou pour les adultes cela peut être un Tsunami. Ils amplifient les situations qui nous semblent pas si importante que cela pour nous dire que ça ne va pas et une fois que l’on a comprit ou interprété les cauchemars, ils se transforment ou ils ne reviennent plus.

Par exemple, si on se voit régulièrement poursuivit par des tueurs, et si on comprend le rêve, on aura peut-être quelqu’un pour nous aider ou on pourra peut-être se défendre.

H.V : Quels sont les rêves les plus récurrents qui vous ont été rapportés ?

M.L : Les femmes font régulièrement des rêves de tueurs, c’est une forme d’autocritique. Il y a aussi les Tsunami et Raz-de-maré qui reviennent régulièrement. Dans ce cas, c’est souvent l’émotionnel qui s’emballe, en quelques sortes se sont des crises de panique.

H.V : Avez-vous une technique à nous donner pour pouvoir essayer de les comprendre ?

M.L : Déjà, il faut bien penser à les relativiser, c’est vraiment un moyen d’évoluer rapidement. Il ne faut pas avoir peur de les noter, de les relire et même si on ne les comprends pas il ne faut pas les fuir. Essayez de revivre le cauchemar en le transformant positivement, cela rassure.

H.V : Pour finir, pouvez-vous nous dire un petit mot concernant les cauchemars des enfants ?

M.L : Les cauchemars d’enfants construisent les petits, c’est l’évacuation des émotions retenues par les enfants. C’est un passage obligatoire dans la vie des enfants. Demander aux enfants de raconter son cauchemar et le rassurer est important.

H.V : Merci Marielle, Pouvez-nous rappeler comment pouvons-nous vous contacter ?

M.L : Vous pouvez me contacter via mon site  http://voieintegrative.com . Vous pouvez aussi vous intéresser à mes livres que vous trouverez en Fnac, dans les Virgin …

Merci à vous Hélène.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien