La malédiction par les femmes : le mythe de la boîte de Pandore

pandore-clairemedium

Tout le monde connaît l’expression “ouvrir la boîte de Pandore”, mais on ignore souvent le mythe grec qui en est à l’origine. Pandore est une belle jeune femme qui, tout comme Ève, pousse les hommes à la curiosité qui précipite leur perte.

Zeus, Prométhée et Épiméthée

Reconnaissant la sagesse et l’ingéniosité du mortel Prométhée, Zeus lui a confié la création de la vie sur terre. Mais Prométhée n’en a pas le temps et confie cette tâche à son frère, Épiméthée. Pour ce faire, il lui remet de nombreux attributs, afin qu’il remplisse la terre, les cieux et les eaux de créatures. Épiméthée crée ainsi de nombreux animaux grâce à ces attributs : il distribue griffes, fourrures, crocs, nageoires, etc…, à tous les animaux de la Création.

Lorsque Prométhée vient vérifier le travail de son frère, il s’émerveille de cette Création, mais s’aperçoit qu’Épiméthée a oublié de doter l’Homme. Il ne reste plus aucun attribut à lui distribuer. Que faire ?

 

La bienveillance de Prométhée

Prométhée décide alors de donner le feu aux hommes, afin qu’ils puissent se défendre. On connaît l’histoire, ce feu a été volé à Zeus, provoquant ainsi son puissant courroux.

Toujours dans le but de protéger les hommes, Prométhée décide d’enfermer dans une boîte tous les maux qui pourraient les perdre : la maladie, la violence, la colère, la haine, la méchanceté, l’envie et même la mort.

 

L’Âge d’Or

Ainsi protégés, les hommes connaissent alors un Âge d’Or : ils vivent heureux et sans danger. Les Olympiens (et particulièrement Zeus en colère) deviennent jaloux de ce bonheur.

 

L’instrument de la vengeance : Pandore

Pour précipiter la perte des hommes, les dieux fabriquent alors une femme, la toute première femme de la Création. Il s’agit de Pandore, qui est merveilleusement belle et a reçu tous les dons (son nom signifie « celle qui a tous les dons »).

Envoyée sur terre, Pandore conquiert sans mal Épiméthée, qui possède la fameuse boîte.

 

 

Pandore ouvre la boîte

Pandore s’installe chez Épiméthée. Un jour, en son absence, elle découvre la fameuse boîte et ne résiste pas à la tentation de l’ouvrir. Elle met alors un terme au bonheur sans ombre des humains. L’Âge d’Or est révolu, les humains connaissent la guerre, la mort, les maladies, le malheur.

 

Une dernière chance

Mais Prométhée s’était méfié de la catastrophe et avait préalablement enfermé, tout au fond de la boîte, le remède à tous les maux de l’humanité. Ce remède, c’est l’espoir.

 

Symbolique du mythe

Comme dans le mythe chrétien de la Création, c’est encore une fois une femme qui précipite la fin de l’insouciance divine offerte aux humains dans les temps primitifs.

Mais il faut aussi souligner que la boîte est un symbole féminin, un symbole de la matrice.

La boîte contient le mystère, le secret de la vie mais aussi celui de la mort.

 

 

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien