Sélectionner une page

L’exploit américain de juillet 1969 est immense. Officiellement, 2 hommes ont marché sur la Lune, installé des appareils scientifiques et récolté des roches qui seront soumises à analyse. Depuis 1974, des voix se font entendre, affirmant que le 1er alunissage est un faux grossier.

 

[pay text=”Acheter cet article pour 0,10€” email=”davthuillier3@gmail.com ” price=”0,10″ lang=”FR”]

L’ensemble des autres missions Lunaires

D’emblée, comme déjà précisé dans la 2ème partie de ce dossier, il convient de rappeler que 5 autres missions sont censées avoir réalisé la même performance:

-Apollo 12 en Novembre 1969

-Apollo 14 en Janvier 1971

images

Sites d’alunissages officiels des différentes missions Apollo.

-Apollo 15 en Juillet 1971

-Apollo 16 en Avril 1972

-Enfin Apollo 17 en Décembre 1972

Quant est il de ces autres vols spatiaux? Car nous avons un total de 12 hommes qui ont foulé le sol lunaire selon la version officielle. Parmi ces personnes, figure Edgar Mitchell (apollo 14) et qui a fait certaines déclarations importantes en 2008. Nous reparlerons de cet astronaute dans la 4ème et dernière partie de ce dossier.

Apollo 11 et la théorie du complot

Comme tout fait historique et important de l’Histoire Humaine, des contestataires avancent des éléments tendant à réfuter la version officielle de cet évènement. En psychologie, c’est l’esprit de contradiction.

Les chercheurs qui étudient le phénomène du mensonge, estiment que l’être humain ment (ou “arrange” une réalité à son avantage) en moyenne 6 fois par jour et ce depuis environ l’âge de 4 ans. Des expériences intéressantes montrent cet aspect. Il n’est donc pas question de croire que les pouvoirs politiques, avec leur arrogance, nous disent constamment la vérité sur les choses  sans jamais rien cacher au public.

Beaucoup d’évènements sont truffés de mensonges, et d’autres mécanismes psychologiques incluant l’égo et certains biais cognitifs entrent en jeu également.

En ce qui concerne la “théorie du complot” par rapport à l’alunissage  de juillet 1969, nous n’évoquerons que les questions majeures et importantes à se poser.

BK_tv2_HR

Bill Kaysing, le premier a développer la théorie du canular concernant les expéditions lunaires. Source: Billkaysing.com

C’est Bill Kaysing (1922-2005), un ancien employé d’une firme de sous-traitance en contrat avec la N.A.S.A., qui a le premier évoqué en 1974 que la mission lunaire était en fait un canular. Depuis, de nombreuses autres personnes et des chercheurs ont pris le relais sur cette opinion.

Voici les points les plus importants évoqués dans cette théorie:

le problème des photos prises et l’éclairage: beaucoup mentionnent que les clichés révéleraient le trucage, avec un éclairage effectué en studio. Le nom du réalisateur Stanley Kubrick (1928-1999) est souvent mentionné, comme étant le maître d’oeuvre de la supercherie, avec son studio pour le tournage du film “2001, l’Odyssée de l’espace“. C’est possible. Mais il ne faut pas oublier que la lumière du soleil se répercute sur la Terre et par voie de conséquence sur la Lune. Donc les jeux d’ombre suspects peuvent tout a fait être normaux.

Il n’y a pas de cratère sous le module lunaire: c’est un élément plus convaincant, car la force exercée par l’engin (alunissage et décollage) aurait dû soulever de la matière. Mais il faut comprendre que la gravité lunaire est 6 fois moindres que sur notre planète.

Le déplacement des astronautes paraît étrange à plusieurs observateurs: encore une fois c’est possible, mais il faut garder à l’esprit comme mentionné plus haut, que nous sommes 6 fois plus légers sur la lune.

L’une des plus importantes questions: comment la capsule et ses occupants ont ils fait pour traverser les ceintures de radiations de Van Allen sans rencontrer de rééls soucis?

Le problème des ceintures de Van Allen

téléchargement (6)

Les ceintures de Van Allen. Il manque sur l’illustration la 3ème, découverte en 2013, mais celle-ci ne serait pas stable

En 1958, le physicien James Alfred Van Allen (1914-2006), qui étudie l’atmosphère terrestre, découvre grâce aux relevés des satellites Explorer 1 et Explorer 3 que notre planète est entourée de 2 ceintures de radiations hautement dangereuses.

-Une ceinture “intérieure” située entre 700 et 10 000 km d’altitude. Elle est en particulier composée de protons.

-Une ceinture “extérieure” qui se trouve quant à elle entre 13 000 et 65 000 km d’altitude. Elle est constituée d’électrons.

-En juillet 2013, une équipe scientifique de l’Université du Colorado révèle la présence d’une troisième “ceinture”. Celle-ci n’était donc pas connue lors des vols spatiaux vers la lune.

Les panneaux de protection du module lunaire n’offrent une protection de blindage que de 2,5 cm face à ces terribles radiations. D’après les estimations, il a fallu à Apollo 11 environ 1 heure pour les traverser (une fois à l’aller et 1 fois au retour, évidemment). Pourtant l’équipage et les suivants n’ont rencontré aucun problème majeur à ce sujet, y compris sur la durée (aucun astronaute n’a eu de maladie contractée suite à cette exposition).

Tout le monde s’entend pour dire que les protections étaient bien minces face à un tel rayonnement. Et c’est sans nul doute ici que la question de la possibilité d’un tel voyage est la plus pertinente. Là le débat mérite d’être sérieusement ouvert.

Une autre possibilité se dessine en rapport avec les voyages vers la Lune

Comme évoqué dans la 2ème partie de ce dossier, la N.A.S.A a avoué avoir égaré les près de 300 kg d’échantillons de roches lunaires et le film original du 1er alunissage. Ceci est troublant…

Plutôt que de penser à un canular complet, nous pourrions poser le problème autrement: les américains auraient bien été sur la Lune mais des choses particulières à ne surtout pas révéler auraient été découvertes, si bien qu’une partie des documents originaux (photos, films) auraient été dissimulés, et que l’on aurait fourni au public des éléments trafiqués pour les cacher.

Haunebu_II

Un document allemand de 1943 évoquant le Haunebu 2. D’après certains, il serait bien authentique.

L’ancien nazi Wernher Von Braun aurait confié, selon certains, que les allemands avaient découvert de la technologie extraterrestre suite au crash supposé d’un O.V.N.I. dans la forêt Noire en 1936. D’après ces dires, les nazis auraient mis au point plusieurs engins grâce à la récupération de cette technologie, et le programme Apollo en aurait bénéficié.

Vrai ou pas, des documents anciens montrent qu’effectivement les allemands travaillaient sur des projets tout à fait particuliers comme les disques volants Haunebu et Vril. Egalement, à partir du moment où Von Braun devient le responsable des missions habitées vers la lune, les américains sont en pleine réussite, sauf en ce qui concerne l’incident d’Apollo 13.

Une étrange coupure de 2 minutes a eu lieu sur la lune, lors de la mission apollo 11. Des radios amateurs auraient capté des messages d‘Armstrong et d’Aldrin concernant la présence de vaisseaux exogènes et indiquant le fait qu’ils étaient surveillés.

Celà pourrait expliquer pourquoi des astronautes ne sont toujours pas retournés sur l’astre depuis 1972. Dans la 4ème et dernière partie de notre dossier, nous parlerons des révélations d’un scientifique français, maintenant en retraite et qui a travaillé sur les missions Apollo, et qui tendraient à confirmer cette thèse.

Documentaire: Homme sur la Lune, vrai ou faux?:

Documentaire: Extraterrestres sur la Lune (VOST):[/pay]

Partager cet article