Sélectionner une page

Voici la suite de notre dossier concernant les origines de l’Humanité, avec cet article (4/6) qui sera consacré à certaines études émanant de groupes de recherches qui affirment que notre A.D.N. comporte en lui un “code”, qui prouverait que des manipulations génétiques auraient bel et bien été effectuées par des extraterrestres il y a longtemps.


[pay text=”Acheter cet article pour 0,40€” email=”davthuillier3@gmail.com” price=”0.40″ lang=”FR”]
L’ambitieux programme de séquençage du Génome Humain

Au tout début des années 1990, la Communauté scientifique internationale se lance le défi de procéder au décodage du génome Humain. Initialement prévu pour 2005, les remarquables avancées dans le domaine de la biologie permettent cependant d’arriver à des résultats en avril 2003. C’est un véritable exploit et un tournant dans l’Histoire Humaine.

Contrairement à l’estimation de 100 000 gènes  que les scientifiques pensaient au départ, c’est une fourchette allant de 28000 à 30000 gènes seulement qui est établie. La surprise est totale, car par exemple, une simple mouche de la variété drosophile compte quant à elle 13000 gènes, soit juste environ 2 fois moins que ceux des Humains.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’A.D.N comporte 4 bases azotées soient: l’Adénine, la Cytosine, la Guanine et la Thymine (A, C, G, T). C’est en fait la combinaison de ces 4 éléments qui détermine les caractéristiques physiques d’un être vivant. 

 

La revue scientifique “Nature” révélait déjà que l’A.D.N. Humain comporte 223 gènes inconnus

Le numéro en date du 15-02-2001 de cette très sérieuse revue, comporte un dossier troublant. En effet, ce dossier révèle que 223 gènes “inconnus” et sans prédécesseurs ont été découverts dans le chromosome 21 de notre A.D.N.

L’hypothèse de base des scientifiques était qu’il y avait eu un “transfert de bactéries” affectant ledit chromosome. Ce qui est intéressant, est le fait que ces 223 gènes correspondent à des particularités exclusives à l’être Humain comme le langage.

Steven Scherer, Directeur de Recherches au Human Genome Sequancing Center de l’Université de Baylor au Texas, dit que la théorie de l’infection bactérienne est à rejeter et indique que “cette découverte va à l’encontre des théories actuelles sur l’Evolutionnisme”.

 

Les incroyables découvertes de l’équipe du professeur Sam Chang

téléchargement (1)

Le professeur Sam Chang interviewé par une journaliste. Source: dbloud.free.fr

En 2007, un groupe de recherches dirigé par le professeur Sam Chang travaillant sur le fameux “Projet Génome Humain” annonce avoir fait une découverte époustouflante: selon leurs conclusions, 97% des séquences non codantes de l’A.D.N. Humain seraient en fait un “code” de forme de vie implanté par des extraterrestres…

Ces 97% d’A.D.N. portent à l’origine le nom d’A.D.N. poubelle car lors de leur découverte il y a quelques années, les scientifiques n’avaient aucune explication quant à leur véritable fonction.

L’équipe du professeur Chang était constituée de biologistes, de mathématiciens, d’informaticiens, ainsi que d’autres scientifiques de haut niveau.

Voici en substance ce qu’à révélé le professeur Chang“notre hypothèse est qu’une forme de vie extraterrestre supérieure a entrepris de créer une nouvelle vie et de l’implanter sur diverses planètes. La terre est juste l’une d’entre elles. Peut-être, après programmation, nos créateurs nous cultivent de la même manière que nous cultivons des bactéries dans des boîtes de Pétri. Nous ne pouvons pas connaître leurs motifs – si c’était une expérience scientifique ou une manière de préparer de nouvelles planètes à la colonisation ou si c’est depuis longtemps affaire de semer la vie dans l’univers. “

Les résultats de cette étude sont certes controversés, mais cependant, on voit ici que des scientifiques de premier plan partagent l’avis que des manipulations génétiques sur l’A.D.N. auraient été faites par le passé.

 

Une autre étude scientifique récente livre des résultats similaires

72e7e529f09905f2f8_l_bbd8c

Le professeur Shcherbak. Source: researchgate.net.

 

En 2013, 2 scientifiques originaires du Kazakhstan, Vladimir I. Shcherbak et l’astrophysicien A. Makulov affirment également qu’un “message” pourrait être caché dans l’A.D.N. Humain. Leurs révélations vont dans le sens de celles du professeur Chang et vont même plus loin, car pour eux, “le code génétique semble avoir été inventé en dehors du système solaire!”

On voit dans ces études des conclusions particulièrement intéressantes, car elles semblent rentrer parfaitement en cadre avec les textes anciens de nombreuses civilisations anciennes, comme celle de Sumer par exemple.

Dans le prochain article, nous essaierons de faire le rapprochement entre les affirmations des scientifiques mentionnés plus haut, les transcriptions de certains textes anciens, et notamment des toutes dernières traductions de la Bible effectuées par l’exégète reconnu Mauro Biglino qui a travaillé pour le Vatican, et nous verrons que c’est particulièrement édifiant.

Courte vidéo expliquant que des scientifiques détiendraient les preuves de l’ensemencement de la Terre par des extraterrestres :

Documentaire “Alien Theory” intitulé “Aux Origines de l’Homme”:

[/pay]

Partager cet article