Les rongeurs et les dents, une longue histoire

rongeurs

Si votre petit dernier vient de perdre sa première dent de lait, vous n’avez pas résisté au plaisir de lui raconter la légende de cette Petite Souris, qui va venir la nuit pour prendre cette dent en échange d’une pièce de monnaie. Savez-vous que cette tradition est ancienne et mondiale ?

Une dent contre une dent

Si tout le monde connaît l’histoire de la petite souris qui donne une pièce à l’enfant contre sa dent de lait, beaucoup ignorent l’origine de cette charmante tradition. Elle se révèle en fait universelle, puisque cette pratique est attestée un peu partout à travers le monde.

On relève toutefois un changement subtil. Les anciens textes disent que les enfants donnent leur dent à la souris car elle va leur donner en échange une dent meilleure. Or, on ne sait depuis quand, mais on n’attend plus aujourd’hui du rongeur qu’une pièce de monnaie ou un petit cadeau.

A l’origine du mythe, peut-être un conte français

La baronne d'Aulnoy

La baronne d’Aulnoy

Les spécialistes de l’histoire de l’ésotérisme se demandent actuellement si cette histoire de souris ne trouverait pas ses racines dans un conte français du XVIIème siècle.

En effet, dans le conte La bonne petite souris de la Baronne d’Aulnoy, on y rencontre une souris qui se cache sous l’oreiller d’un méchant roi et lui fait tomber toutes ses dents.

Une croyance mondiale

Toujours est-il que cette croyance de la souris est mondiale. En beaucoup d’endroits du monde, en effet, il est d’usage de placer les dents arrachées dans quelque trou à souris ou à rat. On espère que les nouvelles dents qui remplaceront les anciennes seront aussi solides que celles des rongeurs.

Par conséquent, sous des formes variées, mais avec un fond commun, il s’agit de demander au rongeur, réputé pour la solidité de ses dents, de transférer aux nouvelles dents force et puissance.

Quelques formules qui accompagnent l’échange

Une maxime accompagne parfois le geste rituel, qui consiste à placer ou à lancer la dent. Par exemple, dans la liste des formules allemandes, on peut relever : “Souris, donne moi ta dent de fer, je te donnerai ma dent en os.” ; “Souris, viens m’apporter une nouvelle dent.” ; ou encore : “Souris, voilà une vieille dent pour vous, faites m’en une neuve.”

Dans l’ancien Mexique déjà, les parents veillaient à placer les dents de lait près du trou d’une souris, convaincus qu’en agissant ainsi, leur enfant aurait par la suite une bonne dentition.

Des anciennes pratiques parfois barbares

Cette pratique ancestrale se retrouve sur les cinq continents et les exemples sont infinis. Elle a parfois un caractère plus macabre. En Souabe, par exemple, on suspend des têtes de souris mortes au cou des enfants, afin que les dents sortent désormais sans mal ni douleur.

On retrouve ce genre de pratiques en Bohème, mais il faut alors trois têtes de souris. Heureusement pour les rongeurs, plus personne ne pratique ces superstitions.

Aujourd’hui, la Souris à travers le monde

Livre en espagnol sur El ratoncito Pérez

Livre en espagnol sur El ratoncito Pérez

Dans les pays hispanophones, la Petite Souris s’appelle Ratoncito Pérez. On peut aussi l’appeler El Ratón.

Mais on retrouve parfois notre « Petite Souris » sous d’autres formes.

En Catalogne, par exemple, on dit que ce sont les “Petits Anges” qui passent prendre les dents.

La Petite Souris battue par la Fée des Dents ?

Une image qui nous est de plus en plus familière : la Fée des Dents anglo-saxonne.

Une image qui nous est de plus en plus familière : la Fée des Dents anglo-saxonne.

Dans les cultures anglo-saxonnes et germaniques, on préfère souvent la Fée des Dents (Tooth Fairy en anglais).

Or, la prédominance actuelle de la culture anglo-saxonne (cinéma, dessins animés, …) fait que cette Fée est en passe de détrôner la Petite Souris de notre enfance ! On voit ainsi des pays dans lesquels les deux personnages coexistent : en Italie, on peut faire appel à la Petite Souris, Topino, mais aussi la Fée des Dents, Fatina.

 Par conséquent, qu’il s’agisse d’un rongeur ou d’une fée, on voit bien que la perte des dents de lait est un passage important dans la symbolique humaine universelle. L’enfant atteint son âge adulte, on fait appel aux animaux de la nature ou aux entités ésotériques pour l’aider à devenir fort.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien