Film : Requiem for a Dream

Requiem for a Dream

Nous sommes tous accroc à quelque chose. Cela peut être du chocolat, les bonbons, le sport, le travail … mais pour certains, leurs addictions sont dangereuses pour leur santé. C’est le cas pour l’alcool, la cigarette et la drogue.

Dans un de ses films, Darren Aronofsky, nous montre les dangers de la drogue. D’ailleurs son film est devenu un objet d’étude dans certaines facultés de psychologie, plus précisément dans l’étude des comportements des toxicomanes. Il est aussi projeté dans certains lycées afin de sensibiliser les jeunes aux thématiques sociétales relatives aux drogues. Je vais vous parler de Requiem for a Dream !

_________________________________________________________________________

Réalisation et Scénario : Darren Aronofsky

Année de production : 2000

Budget : 4,5 millions de dollars

Récompenses : 4 nominations (Oscars et Golden Globes 2001, Festival de Cannes 2000 et Festival du cinéma Américain de Deauville 2000)

Acteurs principaux : Jared Leto, Ellen Burstyn, Jennifer Connelly …

_________________________________________________________________________

L’histoire :

Harry Goldfarb, son meilleur ami Tyron et sa petite amie Marianne sont des consommateurs de drogue. Ensemble, ils passent leur temps à se piquer et ils s’inventent un paradis artificiel où ils se sentent heureux. Comme ils sont en quête d’une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale qui les enfonce toujours un peu plus dans le milieu très dangereux des junkies.

Trafic de drogue, guerre des gangs, prostitution … C’est le début de la descente aux enfers.

La mère d’Harry, Sara Goldfarb, est une femme âgée, veuve depuis des années. Son seul fils est Harry donc elle vit seule dans son petit appartement à Coney Island. Elle est complètement dépendante de la télévision et rêve de participer un jour à son émission préférée. Pour pouvoir y arriver, elle est prête à tout pour maigrir … même à prendre des amphétamines

_________________________________________________________________________

Mon avis sur ce film :

Tout d’abord je pense qu’il est important de rappeler que ce film traite violemment des différentes drogues ainsi que de l’importance des médias, notamment la télévision. Les gros plans et la musique très poignante sont des éléments plus qu’essentiels pour le film. Les scènes de drogue sont représentées par des plans rapprochés et enchaînés du matériel utilisé (seringue, papier, briquet…) et terminés par un plan rapproché d’un de leur oeil dont la pupille se dilate sous l’effet de la drogue. Dans ces moments il n’y a pas de musique, juste des bruitages. Ces scènes restent marquantes grâce à ces effets. Ces scènes sont aussi une des raisons du succès de ce long-métrage.

Ensuite, il faut noter que le réalisateur a fait des choix assez judicieux à mon goût pour donner « un effet spécial » au film. Il y a en quelque sorte un filtre (un peu vert comme celui de Matrix). Il a aussi fait le choix des acteurs qui sont exceptionnels ! Ils sont tous très impliqués dans leur rôle et joue à la perfection leur personnage.

La fin du film est assez prévisible mais en même temps elle ne l’est pas. On peut se dire, puisque c’est un long-métrage, tout est possible, tout peu finalement bien se finir. Aronofski fait le choix d’une fin irréversible pour rendre l’impact de la drogue dans nos vies encore plus fort, pour que la prise de conscience par le spectateur soit plus grande.

Dans l’introduction, on peut voir un extrait d’une émission de télé racoleuse qui place les gens ordinaires sous les feux des projecteurs. C’est une démonstration du rêve américain dans tout ce qu’il a de plus méprisable. Dans ce film, la télé est sacralisée. C’est un produit de grande consommation qui martèle le crâne de ses spectateurs. L’interruption du programme par le débranchement de la prise est un retour brutal à la dure réalité. Le réalisateur nous plonge immédiatement dans le sujet … l’héroïne, la dépendance à la télévision, la solitude … la grande descente aux enfers !

_________________________________________________________________________

Les secrets de tournage :

Un film tiré d’un livre.

Requiem for a Dream est la deuxième adaptation cinématographique d’un livre d’Hubert Selby Jr.

L’auteur présent dans le film.

Le garde qui se moque de Tyrone à la fin du film, est l’auteur du film, Hubert Selby.

Un film en famille.

Le père de Darren Aronofsky, Abraham Aronofsky, joue le rôle de l’homme au journal dans le métro. 2 autres de ses proches sont aussi dans le film. Il y a Charlotte Aronofsky qui joue Mme Miles, et Patty Aronofsky qui fait également partie de l’équipe du film.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien