Film : Casper

Casper3

Est-ce que vous pensez qu’il y a quelque chose après la vie ? Est-ce que, d’après vous, les esprits (les fantômes) existent ? Eh bien aujourd’hui, je vais vous parler d’un film qui parle de ce sujet assez délicat avec beaucoup d’humour et de gentillesse (contrairement à certains films qui diabolisent les esprits). Tout le monde, petit ou grand, a déjà entendu parler de ce petit fantôme formidable : Casper.

_________________________________________________________________________

Réalisation : Brad Silberling

Année de production : 1995

Budget : 55 millions de dollars

Acteurs principaux : Devon Sawa, Christina Ricci, Bill Pullman …

_________________________________________________________________________

L’histoire :

Carrigan Crittenden hérite d’une belle demeure à son grand regret. Cette femme hautaine aurait  préféré de l’argent. Cependant, lorsqu’elle découvre une carte qui indique l’existence d’un trésor caché dans la maison, Carrigan en fait son obsession.

Le manoir de Whipstaff est grand, beau mais surtout hanté par 4 fantômes. Pour pouvoir prendre possession des lieux sans être dérangée par ces esprits, elle engage James Harvey, un parapsychologue.

James Harvey s’installe dans le manoir avec sa fille Kat, qui va faire la connaissance de Casper, un des fantômes de la maison. Solon Casper, il est « le plus gentil des fantômes ». Ce qui est sur, c’est qu’il est beaucoup plus sympa que les fantômes de ses 3 oncles.

_________________________________________________________________________

Mon avis sur ce film :

Le personnage de Casper, gentil fantôme qui n’a pas du tout pour vocation de faire peur aux mortels, apparaît pour la première fois à la télévision en 1945. On était alors en plein dans la vogue des comédies fantastiques hollywoodiennes mettant en scène des ectoplasmes.

Les aventures animées de Casper se poursuivent au cinéma jusqu’en 1959. Mais c’est en 1995 que la carrière du petit fantôme rebondit de façon spectaculaire.

Casper est un long métrage qui mélange images de synthèse et vues réelles, personnages de dessins animées et acteurs de chair et d’os. C’est une réelle force pour un film de cette époque.

Ce film est avant tout un divertissement familial et se contente d’aligner des recettes qui fonctionnent à tous les coups. Il y a une morale à la fin du film. Ce qui se passe durant le film est assez prévisible et le personnage de Casper est très attachant. La réalisation reste tout de même banale et les gags sont aussi prévisible (2 jeunes enfants fuient le manoir dès le début en criant, lorsque Casper les prend en photo).

Les images de synthèse sont une sorte d’innovation. Je trouve ça formidable de mélanger le réelle avec le non-réelle. En quelque sorte, on peut considérer cela comme un rapprochement des deux mondes. Je trouve que c’est une très bonne idée. De plus, pour un film de 1995, c’est plutôt bien fait.

Casper bénéficie d’un assez bon rythme et les blagues des “oncles” de Casper sont souvent amusantes.

Pour finir, je dirais que c’est un produit familial globalement assez amusant, et intéressant par son jeu d’images synthèse/réel.

_________________________________________________________________________

Quelques informations :

Un personnage ancien

Casper existe depuis très longtemps. Il a été créé par Joseph Oriolo en 1940. Au départ c’était la vedette d’un livre pour enfant.

Des descendants

Après la sortie du film de Brad Silberling, le petit fantôme a suscité beaucoup d’intérêts. Il y a eu 2 suites au film, la première en 1999 et la deuxième en 2000. En 1998, une série télévisée consacrée à Casper à même vue le jour.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien