Les fantômes du métro de Londres

Métro de Londres

La rumeur court depuis longtemps : le métro de Londres serait hanté. Le «  Tube » serait en effet habité par des âmes errantes…

Les premières lignes  du métro de Londres (Metropolitan Line, District…) ont vu le jour à la fin du XIXème siècle.

Aujourd’hui, le «  Tube », s’étend sur près de 400 kilomètres. Il est emprunté par environ trois millions de passagers chaque jour.

Les difficultés se sont multipliées durant  la construction de ce métro : des stations ont été ouvertes, puis fermées peu de temps après, d’où leurs surnoms de « stations fantômes », des accidents ont couté la vie à de nombreux ouvriers…

Et puis il y a eu ces histoires qui ont marqué les esprits.

Certains ouvriers qui travaillaient tard le soir, ont été confrontés  à des phénomènes étranges : ils ont aperçu des tas de silhouettes blanches marcher sur  les voies, traverser les murs…

Ces faits se sont produits après la découverte de milliers d’ossements humains dans les sous-sols de Londres.

Les ouvriers du métro de Londres ont connu quelques émotions fortes...

Les ouvriers du métro de Londres ont connu quelques émotions fortes…

 

 

Un métro construit sur des cimetières

Les ouvriers, qui ont creusé des tunnels, ont eu des sueurs froides en tombant nez-à-nez sur de véritables charniers.

Pourquoi tant de cadavres sous la ville de Londres ?

Au XVIIème siècle, Londres a été frappée par une épidémie de peste bubonique, qui a fauché près de 70.000 personnes. Pour faire face à cette hécatombe, des fosses ont été creusées très profondément dans les sous-sols, afin d’éviter la propagation du virus.

Le métro reposerait donc sur des cimetières et des fosses communes…

Depuis l’ouverture du métro de Londres, des voyageurs affirment, eux aussi, avoir croisé des fantômes.

Cette légende urbaine a tissé sa toile. À tel point que  le métro londonien fait partie des « Ghost Tours » britanniques.

Apparitions de fantômes

 

Karen Collett prend une photo de famille dans le métro. Un invité surprise s'incruste....

Karen Collett prend une photo de famille dans le métro. Un invité surprise s’incruste….

Les histoires  de fantômes sont courantes.

Citons quelques-unes d’entre elles qui méritent notre attention.

En 1983, Karen Collett voyageait avec sa  famille sur la ligne Bakerloo. Elle a pris une photographie lors de sa petite excursion.

Elle a eu le choc de sa vie. Et pour cause : sur la photo, on voyait la  silhouette d’un homme attaché sur une chaise électrique, avec des étincelles bleues dans les mains.

L’histoire ne s’arrête pas là….Quelques semaines plus tard, Karen Collett a visité le Musée de Madame Tussaud où sont exposés des sosies en cire de personnages illustres.

Deuxième émotion forte pour cette femme : elle s’est retrouvée face au sosie en cire de l’invité mystère de sa photo.

Elle a ainsi appris qu’il s’agissait de Bruno Hauptmann, condamné à mort et exécuté dans les années 30.

Une autre « apparition » vaut le détour : le fantôme d’une ancienne actrice, qui aurait joué de sons vivant dans les théâtres londoniens, errerait à Aldwych, une station de métro désaffectée. En 2002, l’équipe de télévision de l’émission « Most Haunted » a passé 24 heures à déambuler dans les tunnels. Derek Achorah, médium, serait entré en contact avec l’esprit d’une certaine Margaret…

Une autre station fermée, celle du British Museum, serait elle aussi habitée par une présence peu commune : celle du fantôme d’une Reine égyptienne, dont la momie repose d’ailleurs au British Museum.

Il n’y aurait pas que des fantômes célèbres dans le métro londonien !

Certains ont rapporté avoir aperçu le fantôme d’une femme sans visage, d’autres ont croisé à la station West Brompton, un homme vêtu de noir qui marchait, puis qui se volatilisait comme par magie. Étrange…

 

Voici une vidéo consacrée aux fantômes du métro de Londres :

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien