Qui était Marthe Robin ?

marthe robin une

Marthe Robin a été l’une des grandes mystiques du XXIème siècle.

De son vivant, elle  a reçu la visite de plus de 100. 000 personnes, à Châteauneuf-de-Galaure, dans la Drôme.

Marthe Robin a été reconnue Vénérable par le Vatican,  le 7 novembre 2014.

 

Née en 1902, à Châteauneuf-de- Galaure, Marthe Robin a grandi dans une famille nombreuse. En 1903, elle a bien failli mourir, frappée par la fièvre typhoïde, qui a d’ailleurs emporté sa sœur Clémence.

Sa santé a toujours été très fragile, durant son enfance.

Marthe Robin a été  atteinte d’une maladie foudroyante en 1918. Elle est restée  dans le coma durant quatre jours.

Puis elle s’est réveillée, mais elle est devenue paralysée.

Durant dix ans, la vie de Marthe Robin a oscillé entre des phases de grande souffrance et des rémissions inexpliquées.

marthe PHOTO 1

Marthe Robin

À l’âge de 20 ans, Marthe Robin s’est sentie « appelée ». Elle a signé un pacte, dans lequel elle  a déclaré s’abandonner totalement à Dieu.

Sainte Thérèse de Lisieux lui est apparue trois fois. Elle  lui aurait révélé sa mission.

 Ses problèmes de paralysie et une hypersensibilité à la lumière, l’ont obligée à rester allongée dans une chambre sombre, jusqu’à la fin de sa vie.

 

Marthe Robin vit la Passion du Christ

En 1928, sa vie a basculé.  Marthe Robin a compris que ses souffrances physiques et morales pouvaient être porteuses de sens.

Lors d’une vision en 1928,  Jésus lui aurait demandé « Veux-tu être comme moi ? »

Dès 1931, des marques de crucifixion sont apparues sur son corps.

Marthe Robin s’est mise à saigner abondamment des pieds, des mains et du cœur, tous les vendredis. Elle  revivait la Passion du Christ.

Marthe Robin n’a plus avalé aucune  nourriture- sauf la communion aux hosties consacrées- durant 51 ans.

Les apparitions de la Sainte Vierge ont été nombreuses. Revers de la médaille : le démon s’est lui aussi attaqué à la grande mystique, en lui infligeant de nombreuses blessures physiques.

Marthe Robin a tenu.

Elle recevait régulièrement la visite de plusieurs prêtres des environs, dont le Père Faure, curé de sa paroisse, qui l’a accompagnée sur le plan spirituel.

 

Marthe Robin : messagère de Dieu ?
Marthe Robin a reçu des dizaines de milliers de personnes, individuellement. Celles-ci lui demandaient un éclairage, un conseil, pour leur vie.

Marthe Robin n’a jamais cessé  de prier  et d’offrir toutes les intentions qui lui étaient confiées.

Elle a insufflé à chacun de ses visiteurs le goût de l’effort et l’envie de ressusciter, après chaque épreuve.

Elle a rédigé ses pensées sur de nombreux carnets.

Ses messages et ses prières devaient servir à l’évolution de l’humanité.

 

Ravanel-Jacques-Le-Secret-De-Marthe-Robin---Paroles-Inedites-Livre-847546454_ML

Des rencontres qui font avancer sur le bon chemin

Marthe Robin a beaucoup contribué au  renouveau de l’Église.

De nombreux prêtres ont d’ailleurs trouvé auprès d’elle le « déclic », pour mener à bien leur mission.

Le 10 février 1936, elle a invité, de « la part de Dieu », le Père Finet du Diocèse de Lyon, à fonder un « Foyer de Charité, de Lumière et d’Amour ».

Ainsi est né le premier « Foyer de Charité ».

Près de soixante autres Foyers de Charité ont depuis vu  le jour à travers le monde.

Marthe Robin est décédée le 6 février 1981.

Plus de 7.000 personnes ont assisté à ses obsèques.

La maison de Marthe Robin continue  d’accueillir de nombreux visiteurs.

Marthe Robin a été reconnue “Vénérable” par le Vatican, en  2014.

 

Pour aller plus loin, le livre « Le Secret De Marthe Robin – Paroles Inédites », de  Jacques Ravanel

Voici une vidéo sur l’histoire de Marthe Robin :

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

Padre Pio : une vie mystique extraordinaire

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien