Distinguer vos rêves

chut-je-reve

Tous les matins à votre réveil, vous vous rappelez de votre rêve sans savoir de quels types de rêves il s’agit ? C’est pourquoi, je vous propose de faire un point sur les différents rêves possibles.

Le rêve est une piste privilégié à la connaissance de soi, rappelons que le psychanalyste Sigmund Freud, abandonna l’hypnose qu’il jugea trop dangereux pour s’orienter vers l’interprétation des rêves. En effet, les rêves nous permettent d’y voir plus claire dans notre vie.

A savoir, pour que l’interprétation d’un rêve soit au plus près de la vérité et la plus efficace possible, celle-ci doit être faite en fonction d’une connaissance globale du sujet. Chaque symbole du rêve véhicule une énergie propre à l’individu. Les couleurs dans le rêve, les sentiments et les sensations au réveil sont également d’une grande importance. Car, les rêves  donne des clés qui nous permettent d’en tirer un enseignement.

I) Le rêve psychanalytique :

Mais, force est de constater que certains rêves ont un impact plus fort que le simple rêve psychanalytique. En effet, les prophètes comme les savants ont eu leurs plus grandes révélations par le rêve.  Nous avons à l’heure actuelle, classifier 5 catégories de rêves, que je vais vous expliquer :

Pour Sigmund Freud, le rêve, loin d’être un phénomène absurde ou magique, possède un sens : il est l’accomplissement d’un désir. Il a pour fonction de satisfaire le rêveur. Cette fonction du rêve constitue des renseignements quant aux désirs du rêveur. Selon Freud, le rêve est l’accomplissement d’un désir inconscient. Son sens doit être interprété. Le rêve se présente alors comme un moyen de connaître la névrose.

Ce type de rêve est plus lié au mental et à l’hygiène de vie. Nos cauchemars sont d’excellent exutoires. Il est souvent en rapport avec des évènements passés durant la journée ou encore des questions, des soucis, des peurs etc…Il donne des informations sur les états d’esprit du sujet et permet de découvrir nos faiblesses et nos forces.

II) Rêve prémonitoire :

Sa reconnaissance et son interprétation sont parfois très difficiles pour les convaincus. C. G. Jung, dans le cadre de son interprétation des rêves dans “la psychologie analytique” rapporte le cas d’un roi qui souhaitait aller envahir le pays voisin, mais ne savait pas s’il y parviendrait. Il eut un rêve où il voyait un pays envahi et pensa que c’était un rêve annonçant le succès de son entreprise. Il commença à pénétrer dans le territoire ennemi, et l’ennemi en profita pour envahir son propre pays. On interpréta que le rêve annonçait bien l’invasion d’un pays, mais pas celui souhaité subjectivement.

Nous avons parfois une impression de déjà vu, cela peut-être lié à un rêve prémonitoire. Lorsqu’un évènement arrive dans la vie, il est la matérialisation d’une réalité déjà existante. Nous avons la capacité de capter cette réalité pendant notre sommeil avant qu’elle ne se matérialise. Il nous sert de façon préventive, soit pour éviter le pire ou soit pour nous y préparer.

III) Rêve initiatique :

Ce rêve met en scène des personnes connus ou non connus qui sont des professeurs  et qui communiquent au rêveur un savoir. Il l’éveillent à des connaissances passées utiles à son évolution et lui permet de retrouver un sens s à sa vie. Il est destiné à des êtres en recherche de spiritualité.

IV) Le rêve télépathique :
La télépathie est un échange de transmission de pensée d’une personne à l’autre. Plusieurs cas ont été rapportés où un jumeau rêvait de son frère lorsque ce dernier traversait des difficultés majeures ou encore lorsque sa vie se trouvait en danger.
Des expériences sur les rêves télépathiques ont été menées dans le domaine de la parapsychologie. Elles se sont principalement déroulées à partir des années 1970, en particulier au Maimonides Hospital à New York sous la conduite de Montague Ullman et Stanley Krippner. Elles ont notamment été mises en place afin d’étudier expérimentalement et dans des conditions rigoureuses les témoignages de personnes rapportant avoir rêvé d’évènements situés à distance et qui se seraient réellement produits. 

V) Rêves éveillés ou lucides :

Un rêve lucide est un rêve durant lequel le rêveur a conscience d’être en train de rêver. L’utilisation de l’adjectif « lucide » en tant que synonyme de « conscient » a été introduite en 1867 par l’écrivain, sinologue et onirologue français Léon d’Hervey de Saint-Denys dans son ouvrage Les Rêves et les moyens de les diriger.

La plupart des rêves lucides ont lieu durant la phase de sommeil paradoxal. Ils peuvent survenir fortuitement ou résulter d’un apprentissage. Se savoir rêver offre au rêveur la possibilité d’exercer un contrôle délibéré non seulement sur ses actions mais sur le contenu du rêve et sur son déroulement. La faculté de reconnaître l’état de rêve durant son sommeil est mentionnée dans les textes bouddhistes au VIIIe siècle après J.-C.

En Occident, le rêve lucide a été étudié en laboratoire du sommeil dès la fin des années 1970. Le rêveur est alors dans un état de conscience modifié soit avant de dormir, soit en méditation, relaxation ou au réveil. Des visions, des images, des messages et des couleurs se forment devant ses yeux fermés ou ouverts.

Ils travaillent à différents niveaux sur l’individu pendant son sommeil. Le rêve libère des émotions enfouies au plus profond de l’âme permettant de dégager des douleurs psychiques ou physiques. Ils peuvent être d’une grande utilité en matière de prévention.

Petit ajout, mais qui ne fait pas partie de la classification des rêves mais à un lien  : Le Voyage astral :

revesLe voyage astral est une expression spirituel ou ésotérique qui désigne l’impression que l’esprit se dissocie du corps physique pour vivre une existence autonome et explorer librement l’espace environnant.

Il existe plusieurs synonymes de cette expression : « dé-corporation », « dédoublement astral », « excursion psychique », « expérience hors du corps » (EHC), Out-of-Body Experience en anglais (OBE, parfois orthographié OOBE), « projection astrale », « projection du corps astral », « sortie hors du corps » (SHC), « transe ecsomatique », « voyage hors du corps », « sortie astrale », « voyage astral ».  L’expérience se produirait en diverses occasions : à l’approche de la mort, au cours d’une méditation, lorsque le corps est dans un état de relaxation avancé, lors du sommeil profond, sous l’emprise de drogues hallucinogènes. Il n’existe pas de preuve acceptée par la communauté scientifique.

COMMENT LES UTILISER ?

Nos rêves sont liés à la vibration de l’âme d’où ces différents niveaux d’énergie dans le rêve . Quand nous rêvons, notre âme se recharge, car elle est relié au corps par des liens énergétiques. Notre âme peut changer de forme, voyager dans le temps et dans l’espace et être à plusieurs endroits, dimensions, niveaux en même temps.

Nos rêves nous permettent d’entrer en contact pour communiquer avec des mondes parallèles et ils sont riches d’enseignement. Nos nuits sont donc vitales pour notre vie, car elles nous permettent de nous régénérer en nous nourrissant de l’énergie cosmique et à travers le rêve, elles nous offrent des outils essentiels pour nous guider jusqu’à notre accomplissement.

Quelques conseils pour une bonne utilisation du rêve :

Avant de vous endormir, penser à l’importance des rêves.

De plus, il est bon de tenir un cahier de rêve et de noter au réveil ses rêves ou cauchemars ou expériences avec la date.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien