Denis Mukwege, le docteur qui « répare » les femmes au Congo

doc mukwege une

Le docteur Denis Mukwege a soigné des milliers de femmes congolaises, victimes de violences sexuelles.

Un documentaire « L’homme qui répare les femmes : la colère d’Hippocrate » présente le combat de cet homme de cœur.

 

Dans certains pays, le viol est une arme de guerre. C’est le cas au cœur de la République Démocratique du Congo.

Ce pays est l’un des plus pauvres de la planète (malgré la richesse de ses sous-sols)  et depuis vingt ans, dans l’Est de son territoire –au Sud Kivu- des groupes armés s’affrontent quotidiennement.

En violant une femme de la communauté ennemie, ces hommes qui sont souvent des militaires, détruisent toute une famille.

Ces violences restent impunies. Le silence est de mise.

 

Au secours des femmes violées

C’est à partir de 1996 que la vie du Docteur Denis Mukwege, gynécologue et obstétricien a basculé.

À cette époque, il dirigeait l’hôpital de Lemera au Congo. La guerre civile battait son plein. Son hôpital est devenu la scène d’un massacre ignominieux : des patients et des soignants y ont été assassinés froidement. Scènes du quotidien, souffrance, errance…Le Docteur Mukwege s’est accroché à l’étincelle de vie pour poursuivre sa mission.

En 1999, il a ouvert l’hôpital Panzi à Bukavu, sa ville natale afin de permettre aux femmes d’accoucher dans de meilleures conditions.

 Mais sa première patiente fut une femme violée. Et des dizaines d’autres dans ce cas ont poussé la porte de son hôpital.

Face à la barbarie incessante, Le docteur Denis Mukwege a  décidé de retrousser ses manches, pour réparer à son niveau les êtres les plus fragiles, les plus malmenés par cette guerre sans fin.

mukwege salle

Les femmes sont les premières victimes de ce conflit entre groupes armés. Elles sont violentées et violées. Elles ont tous les âges : adolescentes, mères de famille, grands-mères…

En quinze ans, le gynécologue a opéré et soigné plus de 40.000 femmes.

Le Docteur est un père pour ces femmes abîmées dans leur intimité. D’ailleurs, bon nombre d’entre elles l’appellent « papa » ou « le Messie ».

 

Alerter le monde entier

Le Docteur Mukwege n’est pas un homme qui se tait. Loin de là.

Malgré les menaces qui pèsent sur ses épaules,  l’homme a mis toute son énergie pour avertir le monde entier, de la folie des hommes dans son pays.

En 2008, il a pris la parole aux Nations Unies à New York. En 2012, il a souhaité réitérer l’expérience mais le ministre de la santé congolais l’en a vivement empêché. D’ailleurs, à son retour en République démocratique du Congo, le docteur Mukwege a échappé à une tentative d’assassinat dans laquelle a péri son gardien.

Denis-Mukwege-2onu

Pour protéger sa propre famille, il s’est exilé pour un temps en Belgique. C’est là qu’il a rencontré le cinéaste belge Thierry Michel et la journaliste Colette Braeckman. Tous deux ont voulu suivre le Docteur Mukwege dans son quotidien. Conscient que ce film pouvait attirer les lumières du monde entier sur ce qu’il se déroulait dans l’ombre dans son pays, Denis Mukwege a accepté de témoigner.

C’est ainsi que le documentaire « L’homme qui répare les femmes : la colère d’Hippocrate » a vu le jour. Il a été primé dans de nombreux festivals internationaux. Ce film sortira dans les salles de cinéma en France, en 2016.

À noter que ce film a été censuré au Congo durant plusieurs mois car selon le discours officiel, il venait salir l’image de l’armée congolaise. Face à la réaction internationale, le pouvoir en place a finalement levé cette interdiction.

mukwege onu

Précisions que le Docteur Mukwege a pu rentrer au Congo dès 2013. Les femmes de son pays se sont mobilisées pour réclamer son retour.

Aujourd’hui placé en permanence sous l’escorte de casques bleus de l’ONU, il poursuit son action. Il soigne, il opère,  il panse les plaies et il accompagne ces femmes et leurs enfants nés de viols sur les chemins de la liberté et de la confiance.

En 2014, le Parlement européen a décerné le prix Sakharov pour les droits de l’homme au Docteur Denis Mukwege.

Voici la bande annonce du documentaire : « L’homme qui répare les femmes : la colère d’Hippocrate » :

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien