Le Berserker, guerrier-fauve du folklore scandinave

berserker

Si vous êtes familiers des jeux vidéo, vous avez déjà entendu parler des Berserkers. En dehors de cet univers, ces guerriers sont méconnus. Il s’agit de combattants mystérieux du floklore scandinave : des géants qui entrent dans une rage telle, qu’ils en deviennent invulnérables.

 Qu’est-ce qu’un Berserker ?

Si on en croit la mythologie, mais aussi quelques récits historiques, les Berserkers sont des guerriers-fauves. Ils sont dotés de la capacité à entrer dans une rage voisine de la transe, et deviennent alors de véritables bêtes sur les champs de bataille.

De nombreux récits décrivent des hommes avoisinant les 2 mètres de haut, traversant des feux, se battant à mais nues, ignorant les coups de leurs adversaires. Les sources ajoutent que lors de cette transe, les guerriers ont les yeux révulsés, poussent des cris de bêtes féroces et mordent leurs boucliers.

Les guerriers d’Odin

Une possible représentation d'Odin sur un ancien casque scandinave

Une possible représentation d’Odin sur un ancien casque scandinave

Dans la mythologie, les Berserkers sont les guerriers du Dieu Odin, dieu des morts, de la guerre et de la victoire.

La transe dans laquelle se trouvent les Berserkers durant le combat leur vient de leur animal totem, la plupart du temps un ours, un loup, ou un sanglier. Les mythes indiquent que les Berserkers auraient aussi une sorte de rôle de prêtre d’Odin. On trouve aussi parfois la mention de groupes de 12 Berserkers, employés pour former la garde rapprochée des anciens rois scandinaves.

Des rites initiatiques

Une saga ancienne nous apprend que les Berserkers devaient passer une sorte de rite initiatique. Il s’agissait de tuer l’image d’un ours, puis boire son sang afin que la force de l’animal pénètre le guerrier. Cette saga va plus loin, en affirmant que le guerrier pouvait alors prendre la forme de l’animal lors de sa transe guerrière.

On ne sait pas grand chose de ce rituel d’Eveil, hormis que les jeunes guerriers jouaient tout ce jour là : soit ils en sortaient victorieux et vivants, soit ils échouaient et rencontraient la mort.

Le mystère de la transe

Un autre saga décrit les Berserkers : « Ses hommes à lui [ceux d’Odin] allaient de l’avant sans armure, enragés comme des chiens ou des loups, mordant leur bouclier, forts comme des ours ou des taureaux, et tuant les gens en un coup, mais eux, ni fer ni feu ne les navraient. Ils étaient appelés berserkers. »

Au vu des nombreuses évocations de ces guerriers dans les sources les plus sérieuses, on se pose encore la question de l’origine de cette transe. Les guerriers étaient-ils sous drogue, ou absorbaient-ils de l’alcool ? On peut très bien penser à l’alcool qu’ingurgitaient les Poilus de la Grande Guerre avant de monter en première ligne, ou encore le saké absorbé par les Kamikazes de la Seconde Guerre mondiale.

Une autre théorie avance que ces guerriers étaient peut-être victimes de la violence des combats précédents et souffraient de troubles de la personnalité, les persuadant d’être invincibles. De nombreux soldats ont hélas expérimenté bien des troubles psychologiques à la suite de combats, même de nos jours.

Représentation contemporaine fantasmée d'un Berserker

Représentation contemporaine fantasmée d’un Berserker

L’existence des Berserkers est donc attestée, et demeure bien mystérieuse.

Toujours est-il que de nombreux jeux vidéos se délectent de créer cette “classe” dans la catégorie des personnages.

La langue anglo-saxonne leur a même dédié un adjectif : pour parler de quelqu’un qui perd le contrôle de lui-même dans la violence et la rage, en anglais, on utilise le terme “to go berserk”.

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien