Pleins feux sur le temps de l’Avent

avent une

Un mois avant Noël commence le temps de l’Avent. Cette période de recueillement, de partage et de préparation est synonyme de traditions ancestrales.

 

Le 25 décembre marque la naissance de Jésus. Cet anniversaire se fête depuis le IVe siècle. Comme les fêtes de Pâques, Noël a une période de préparation : c’est le temps de l’Avent.  En latin,  le mot « adventus » signifie « arrivée, venue ».

L’Avent débute le 4ème dimanche avant Noël et dure quatre semaines.

En remontant le fil de l’histoire, on découvre que le Concile de Tours avait institué l’Avent comme période liturgique en 563. Ce mois qui précède le jour de Noël (il commençait en réalité le 11 novembre, jour de la Saint-Martin d’où le nom donné de « carême de Saint-Martin ») devait être dédié à une préparation morale et spirituelle : jeûne obligatoire durant trois jours par semaine, interdiction de manger certains aliments comme la viande et de boire du vin, abstinence sexuelle, rituels religieux stricts… Au fil des siècles, les obligations se sont quelque peu allégées et elles ont laissé place à un esprit de joie.

Au Moyen-Âge par exemple, on chantait beaucoup dans les maisons mais aussi dans les rues. Les vêpres étaient très appréciées. Les fidèles remplissaient les églises et des confréries offraient des présents comme de la confiture ou des pains de sucre.

 

Le partage et l’ouverture du  cœur

Le temps a passé, l’Avent est devenu un moment entre parenthèses, où le partage et l’amour s’expriment à travers les différentes traditions. Le jeûne n’est plus obligatoire depuis 1918, date à laquelle il a été abrogé par le nouveau code du droit canon.

La ferveur est restée chez les croyants. Ceux-ci célèbrent ce  temps de conversion, d’attente et d’espérance.

procession avent

Dans certains pays comme en Colombie, des réunions de prières et de chants religieux sont organisées chaque soir. Au Mexique, des processions réunissent de nombreux fidèles, elles symbolisent le voyage de la Vierge jusqu’à la crèche. Les maisons sont en fête, des jeux sont organisés et les enfants reçoivent des friandises.

L’Avent traduit toujours ce temps de préparation à Noël. Dans certains pays comme en Allemagne, des marchés de l’Avent sont ouverts. Des objets liés à la fête de Noël comme les couronnes de l’Avent, les sapins de Noël et les décorations y sont vendus. C’est aussi l’occasion de déguster du vin chaud et de manger des chocolats.

 

Marché de Noël à Dresde. Crédit photo: Torsten Hufsky

Marché de Noël à Dresde. Crédit photo: Torsten Hufsky

 

Cette tradition se retrouve  en Alsace avec le célèbre marché de Noël de Strasbourg. C’est d’ailleurs en 1570 que cette magnifique ville a vu apparaître son premier marché de Noël. C’est l’esprit du « Christkindelsmärik » (marché de l’enfant Jésus), qui règne siècle après siècle.

Une fête des lumières

Il existe de nombreuses coutumes à travers le monde. En Suède, en cette période de l’Avent, on installe un chandelier à quatre branches sur la table. Le premier dimanche de l’Avent, on allume une première bougie, le second dimanche, une seconde et ainsi de suite jusqu’à l’arrivée de Noël.

Dans les pays scandinaves, aux États-Unis mais aussi en France, on fabrique une couronne en sapin et en laurier. Sur cette couronne qui est suspendue au plafond ou qui est posée sur un meuble, on pose une première bougie le premier dimanche de l’Avent, puis une seconde bougie le second dimanche de l’Avent, jusqu’à arriver à quatre bougies pour  Noël.

 

couronne noel ct

 

La couronne symbolise la gloire de la naissance du Christ, le vert est la couleur de l’espérance, le sapin est synonyme de force et le laurier de victoire sur les péchés.  Les quatre bougies représentent les quatre étapes de tout fidèle : le pardon avec Adam et Eve, la foi avec Abraham, la joie avec David et la paix et la justice avec les prophètes.

 

Sur un registre plus ludique, les enfants ont coutume d’ouvrir, dès le 1er décembre, les fenêtres du calendrier de l’Avent. Ce dernier  aurait vu le jour en Allemagne, au XIXe siècle au sein de la communauté protestante qui avait pour habitude d’honorer chaque matin  une image pieuse comportant une phrase de l’Évangile.

Depuis des siècles, l’Avent fait ainsi jaillir la lumière en nous et autour de nous.

Pour aller plus loin, « Le livre de Noël : fêtes et traditions de l’Avent à la chandeleur », éditions Flammarion.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Autres articles qui vous intéressent

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien