Astrologie

Qu’est-ce que l’astrologie ?

L’astrologie est un ensemble de traditions et de croyances qui soutient que la position des planètes dans le système solaire apporte des informations permettant d’analyser ou de prédire des événements humains, collectifs ou individuels. L’usage populaire du terme astrologie renvoie généralement à l’astrologie occidentale, à laquelle le présent article est consacré.
Ses versions populaires sont les horoscopes des revues ou les affinités des signes du zodiaque. Si elles sont généralement considérées comme des échos lointains et déformés de l’astrologie historique, elles en restent la manifestation et l’expression la plus répandue.
Les scientifiques considèrent l’astrologie comme une pseudo-science ou une superstition, l’ensemble des recherches menées depuis la fin du XIXe siècle ayant abouti à la réfutation des prétentions de la discipline (voir ci-après).
Face à ces considérations, les défenseurs de l’astrologie tendent à en réduire le caractère déterministe. Selon certains astrologues, leur discipline n’a même pas pour but premier la prédiction de l’avenir, l’astrologie pouvant notamment être une voie du développement personnel.
Les croyances associées à l’astrologie restent populaires (voir ci-après). Un sondage mené en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne indique qu’une personne sur quatre pense que « la position des étoiles et des planètes peut affecter la vie d’une personne ».

 Son étymologie :
Le mot « astrologie » vient du grec αστρολογία, de άστρον, astron, (« étoile ») et λόγος (logos), dont la signification est liée à la notion de « discours » (λογία est un suffixe désignant d’une manière générale une discipline ou une matière d’enseignement). Étymologiquement, l’astrologie est donc le « discours sur les astres » : elle s’intéresse principalement au soleil et aux planètes du système solaire et, dans une moindre mesure, aux étoiles (Spica, Antarès, Regulus, par exemple) et aux nébulosités (Andromède), appelées astres fixes ou étoiles fixes.

Sa définition :

Il existe un grand nombre de pratiques astrologiques différentes, mais certaines constantes se dégagent :
L’astrologie est l’étude des relations entre les affaires terrestres et les phénomènes célestes en général. Plus précisément elle repose sur quatre cycles principaux et leurs applications analogiques :
– le jour (astronomiquement : la rotation de la Terre sur elle-même)
– le mois (analogie astronomique : le cycle soli-lunaire)
– l’année (astronomiquement : la rotation de la Terre autour du Soleil)
– la “grande année” (analogie astronomique : le cycle de la précession des équinoxes d’une durée d’environ 25 800 ans)

À partir de ces cycles ont été mis au point diverses techniques dont les principales utilisent :

- la position des planètes, des luminaires (Soleil et Lune), des comètes et des astéroïdes (depuis leur découverte au XIXe siècle),
=> sur (ou autour de) l’écliptique, un indicateur de leur trajectoire apparente dans le ciel, et/ou sur l’arrière-plan des étoiles et/ou des constellations, zodiacales et/ou autres.
=> par rapport aux autres (planètes, luminaires, etc.), en prêtant une attention particulière aux angles formés (les aspects : conjonction (0⁰) et opposition (180⁰), angles divers (carrés (90⁰), trigones (120⁰), quintiles (72⁰, soit un cinquième de cercle) depuis Kepler, etc.)
=> dans le ciel local ( l’horizon, au zénith et au nadir) dont le découpage est utilisé de diverses manières et dont l’application la plus connue est l’ascendant (“système des maisons astrologiques”).

- les cycles de ces corps célestes et de certains axes (axe des éclipses, axes des équinoxes et des solstices, essentiellement9) en tant :
=> qu’ères dites astrologiques (s’étendant sur des millénaires)
=> que cycles régulateurs de la vie sur Terre (cycles du Soleil, de la Lune mais aussi de Mars (presque deux ans), Jupiter (12 ans), Saturne (29 ans) et des autres planètes)
=> que systèmes doubles ou triples, à l’image du cycle soli-lunaire, marquant des périodes plus ou moins longues (cycle Jupiter-Saturne10 dit de la Grande Conjonction11 de 20 ans, traditionnellement associé au passage des décennies ; cycle Uranus-Neptune : 170 ans ; Neptune – Pluton : 495 ans)12.

Astrologie et Astronomie

On rencontre souvent l’affirmation selon laquelle les Anciens ne distinguaient pas l’astrologie de l’astronomie. Les astronomes grecs de l’Antiquité, même s’ils ne l’affirmaient pas explicitement, faisaient clairement la différence. Ptolémée traite d’astronomie et d’astrologie dans deux ouvrages distincts, respectivement l’Almageste et le Tetrabiblos.
L’astrologie s’est toujours nourrie des découvertes de l’astronomie. En effet, l’astrologie se fonde sur des calculs astronomiques pour établir les thèmes astraux, et souhaite utiliser les éphémérides les plus précises possible pour déterminer les positions des corps célestes. En outre, avant la diffusion à grande échelle de ces éphémérides (ou des logiciels qui les incluent), l’astrologue devait lui-même, et souvent à l’œil nu, déterminer les positions des astres. Il fallait donc nécessairement être aussi astronome avant de prétendre être astrologue.

 Données : wikipedia
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien