Approche sur les manipulations psychologiques et sociologiques – 4 ème partie

2000px-Belief_Venn_diagram.svg

Dans la suite de notre dossier, concernant 5 aspects des très diverses et nombreuses manipulations sociologiques et psychologiques dont nous faisons l’objet, nous allons discuter dans le présent article de l’endoctrinement historique. C’est une des pièces maîtresse et centrale de ce dossier, car sans cet élément, manipuler les personnes ne serait pas chose aisée. Maîtriser l’enseignement académique est absolument prioritaire pour ceux qui souhaitent contrôler la destinée Humaine.

“Qui contrôle le passé, contrôle le présent. Qui contrôle le présent, contrôle le passé.” Georges Orwell, “1984”

Ceux qui organisent et modèlent notre société, en influençant la perception et la croyance que les gens auront du passé, savent bien qu’ils doivent garder autant faire que se peut la mainmise sur l’Histoire “Officielle”, sinon leur pouvoir sur les populations s’effondrerait rapidement, tels des dominos.

4641339207_496dda1675_z

Georges Orwell

En effet, découvrir et savoir des choses concernant le “passé“, amène à d’autres questionnements et celà dans de nombreux domaines, pour ne pas dire tous. L’enseignement scolaire participe dès le départ au formatage des individus, afin de les insérer dans ce modèle de société de consommation et de manipulations en tous genres. Ecrire une certaine version de l’Histoire utile aux yeux des manipulateurs est essentiel, afin “d’adapter” les personnes au “présent” que ceux-ci veulent construire.

Officiellement, la Civilisation dite “historique”, telle que nous connaissons n’aurait qu’environ 6000 ans d’âge. Or, après 400 ans de recherches scientifiques et en étudiant la dégradation de la radioactivité de certaines des plus anciennes roches (notamment le Zircon), ainsi que la formation de la Terre et du système solaire, nous arrivons à une estimation proche de l’âge de 4,5 milliards d’années concernant notre planète. Si l’on conjugue celà avec une des dernières découvertes effectuée en 2005 en Ethiopie, et concernant la datation de “l’Homo Sapiens” évaluée à 195000 ans, nous pouvons déjà nous poser la question suivante:

Mais avant la période de 6000 ans communément admise, qu’y avait -il rééllement? Y a t-il eu d’autres civilisations importantes? 

L’Histoire et l’Education conventionnelles nous raconte qu’aux époques reculées, qu’ils nomment “Préhistoire” et autres “ères”, il n’y avait que des hordes de sauvages vêtus de peaux de bêtes, incultes ou presque, à l’instar des illustrations que l’on nous a toujours montrées. Mais est ce bien vrai?

Il y a tellement de choses qui ne “collent pas”, rien qu’en regardant d’un peu plus près, avec des éléments bien concrets, que cette assertion semble bien hasardeuse.

Enormément d’artéfacts “anachroniques et étranges” ont été découverts ces 200 dernières années. Comme le but de ce dossier est d’évoquer pourquoi l’Histoire est manipulée, nous ne donnerons ici qu’un exemple de ces éléments et découvert récemment, dont les études ont été effectuées de manière rigoureuse par des scientifiques. Vous pouvez facilement en consulter d’autres sur différents sites internet. Un nombre conséquent d’ouvrages (et documentaires) ont d’ailleurs été réalisés sur le sujet, tel que “l’Histoire secrète de l’espèce Humaine” écrit par Michael Cremo et Richard Thompson.

Nous reviendrons sans doute dans tout un dossier sur ces découvertes dérangeantes.

La pierre de Dashka, surnommée par les scientifiques “la pierre du Créateur”

En 1999, fut découverte en Sibérie, par le professeur de mathématiques et de physique Alesandr Chvyrov, une pierre rectangulaire imposante (1,48 m de haut sur 1,05 m de large, avec un poids de près d’une tonne), représentant des motifs en relief et des gravures ainsi que des inscriptions s’apparentant à du cunéiforme chinois.

La “pierre” est constituée de plusieurs matières, dont de la diopside, alors que les experts affirment qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen pour graver sur un minéral aussi dur. Rappelons que cette découverte a été faite par un scientifique Universitaire tout à fait crédible et étudiée longuement ensuite avec ses collègues.

300px-Bashturist-ru_dashk

La fameuse pierre de Dashka, découverte en 1999 en Sibérie. Source: lesmoutonsenragés.fr

Leurs conclusions sur cet objet sont stupéfiantes: la pierre de Dashka représenterait en fait une sorte de “carte”, une portion de la Sibérie, et ce dont à quoi elle pouvait ressembler il y a 120 millions d’années. L’examen de fossiles incrustés dans la roche ont donné des datations allant de 50 à 120 millions d’années, cependant personne ne peut dire si ceux-ci n’étaient pas déjà présents avant l’établissement de la “carte”. Les chaînes montagneuses, les cours d’eau et surtout de surprenants réseaux d’irrigation complexes de facture humaine y ont également été relevés.

La “pierre” a ensuite été confiée par les russes à leurs collègues américains du Centre Historique de Cartographie du Wisconsin, pour des investigations supplémentaires. Leurs notes précisent: “la pierre représente en effet une cartographie qui n’a pu être réalisée que par des vues aériennes”.

Voilà un seul exemple qui peut faire réfléchir. Comme d’habitude, cette impressionnante découverte pourtant assez récente, n’a pas été relayée par les médias officiels.

Manipuler et mentir sur l’Histoire, pourquoi?

Les personnes pensent que la sucessession d’évènements que nous nommons “Histoire” sont une suite dont l’Humain et la société actuelle sont à l’apogée. Nous serions les seuls à avoir atteint un certain degré scientifique et de réalisations, et auparavant, il n’y avait pas grand chose, ou seulement les prémisses (surtout que l’exemple plus haut parle de période très lointaine) de ce que nous vivons à présent.

Quand vous voulez manipuler et contôler sans que celà ne s’aperçoive, surtout dans le domaine historique, vous devez valoriser les personnes et la population ciblés. Dans un cadre de société comme le notre où règne la concurrence, il convient au contraire de mettre en avant les acquis du “présent” ainsi que les individus. Ce faisant, et avec les programmes d’éducation officiels martelés dans l’esprit des gens dès l’enfance, vous obtenez les choses suivantes:

-La civilisation actuelle est la meilleure dans tous les domaines qu’il n’y a jamais eue auparant. On sous entend par ce principe qu’il n’y a pas lieu de dévier de celle-ci, mais de continuer et au besoin seulement de “l’améliorer”.

lhistoire-secrete-de-lespece-humaine

Pour ceux qui veulent appronfondir sur le sujet des “artéfacts étranges”, il y a l’ouvrage bien référencé de Michael Cremo et Richard Thompson, intitulé: L’Histoire secrète de l’espèce humaine. Source: Yumzu.com

 

-On efface des données importantes pouvant tout remettre en question, et on installe des “repères” établis pour la continuité du “présent” et l’agenda prévu par les manipulateurs.

-On occulte des connaissances importantes (époustoufflantes!) qui devraient profiter à chacun, mais conservées à profit par une certaine “caste”. Il faut le souligner: tout tend à démontrer que certaines de “nos” découvertes étaient en fait parfaitement connues auparavant. On oriente donc l’attention des gens vers autre chose, ce dont on souhaite. D’ailleurs les connaissances camouflées du passé ne se cantonnent pas seulement dans le secteur “technologique”, c’est également le cas dans le domaine spirituel et de la compréhension de “l’Etre” (Métaphysique) et celà est fortement redouté par les “dirigeants” et leur tyrannie du “Nouvel Ordre Mondial“: ne pas laisser se libérer la Conscience, mais plutôt l’occuper sans relâche avec des choses très basiques, voire inversées.

-Agissant avec d’autres méthodes de manipulation, on “encourage” la population à ne pas regarder de trop près les choses appartenant aux périodes anciennes, de plus les établissements scolaires existent pour enseigner ces matières.

-Concernant les guerres, il est bien connu que “les vainqueurs écrivent l’Histoire”. Rien que celà, nous prouve l’aspect sociétal de la chose: le même évènement ne sera pas raconté de la même manière par des états belligérants au sortir d’un conflit (ni avant et pendant, d’ailleurs).

Aujourd’hui, de nombreuses personnes jettent un nouveau regard sur l’Histoire. Nous avons des chercheurs indépendants qui protestent contre la version officielle des évènements, notamment sur les civilisations qui ont émaillé l’Antiquité. La population commence à avoir une nouvelle réflexion sur le sujet.

On voit bien que celà dérange profondément le “Nouvel Ordre Mondial“, qui arrive pourtant encore à tenir à bout de bras leurs versions rocambolesques. Mais pour combien de temps encore? Serait ce aussi une des raisons qui les poussent à accélérer leurs projets machiavéliques, avant que trop de personnes ne commencent à saisir la situation?

Dans le dernier article qui clôturera notre approche, nous parlerons des manipulations médiatiques, très présentes, et qui façonnent également la vision individuelle et collective en “fournissant” les “informations” souhaitables pour leur plan de contrôle.

Documentaire intéressant sur les techniques de manipulations qui sont couramment employées:

 

 

Commentaires

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien